☰ Menu eFinancialCareers

10 conseils pour se faire recruter lorsque personne n’y parvient

Pour toutes celles et ceux qui ont été à la recherche d’un emploi en finance pendant au moins plusieurs semaines, les monotones et continuelles pertes de temps, les efforts, l’énergie et le mental requis font qu’il est parfois difficile de rester motivé. Vous commencez à douter sérieusement de l’opportunité de retrouver un emploi, de l’existence même de quelqu’un qui souhaiterait vous embaucher ?

Pour casser cette spirale descendante, il y a un certain nombre de choses pratiques que vous pourriez mettre en œuvre et qui pourraient bien augmenter vos chances de trouver un emploi. Voici 10 d’entre elles :


1. Passez des entretiens informels


Renseignez-vous sur une société, un département ou une activité, peut-être même tout un pan d’une industrie que vous connaissez peu, voire pas du tout. Programmez une pause-café, un déjeuner ou une réunion dans l’après-midi avec un collègue, un associé ou un contact de votre réseau – vous n’êtes pas là pour enquêter sur les postes à pourvoir mais essayer d’apprendre quelque chose. Préparez-vous à ces réunions, posez des questions intelligentes et remerciez votre interlocuteur pour ses réponses.


2. Soyez social


Je ne parle pas ici des médias sociaux (bien que cela soit également recommandé) mais plutôt des événements, fêtes, réunions – bref, ces endroits où vous pouvez vous mélanger avec les autres. Ne parlez pas travail mais faites en sorte que l’on identifie votre visage, votre voix et votre nom. Chaque personne que vous rencontrez peut potentiellement vous aider à retrouver un emploi.


3. Soyez novateur

Que vous décidiez d’apprendre une nouvelle discipline ou bien de vous spécialiser, cela requiert une formation adéquate et nécessite donc du temps. Sachant que les premiers arrivés sont généralement les premiers servis, commencez dès à présent.


4. Travaillez… même au jour le jour

Demandez à vos contacts s’ils peuvent vous faire travailler ne serait-ce qu’un jour ou occasionnellement, sachant qu’il y a toujours des opportunités et que cela vous donne l’occasion de montrer vos qualités et nouer des contacts.


5. Systématisez votre recherche


Gérez votre temps, les processus et les résultats. Tâchez d’avoir un horaire à suivre, une liste de rappels. Gardez des notes claires. Relancez. Envoyez des mails de remerciement.


6. Vendez


Au cours des entretiens, conversations, et partout où vous allez, vous devez savoir vous vendre. Qu’est-ce que vous savez faire de plus que le voisin ? Informez les gens de vos certifications, et démontrez-leur que vous êtes professionnel, motivé et travailleur.


7. Racontez

Tout le monde est-il au courant que vous recherchez du travail ? Et savent-ils quel travail vous cherchez ? La seule façon de leur faire savoir est de le leur raconter. Discutez avec vos amis et vos proches des entreprises qu’ils connaissent. Le « timing » est primordial et vous seriez surpris de savoir combien de fois le fait d’être « au bon endroit au bon moment » est payant.


8. Écoutez

C’est lorsque vous vous y attendrez le moins qu’une personne inattendue vous donnera le conseil qui vous sauvera. Mais cela sera bref et ne se répétera jamais. Vous feriez mieux de tendre l’oreille…


9. Recueillez des anecdotes

Avez-vous des exemples pour mettre en avant vos succès passés ? Faites le plein d’anecdotes avec des histoires mettant justement en évidence vos caractéristiques, avantages et atouts. Faites en sorte que ces histoires démontrent votre succès.


10. Restez positif

Ne brûlez pas les étapes. Ne dites pas du mal de vos précédents employeurs et collègues de travail. Qu’importe les détails, cela vous fera surtout passer pour quelqu’un de désagréable. C’est un petit monde et les bons petits soldats sont appréciés, alors que les mécontents sont suspects.

Quoi que vous fassiez, n’abandonnez pas. Lorsque vous n’avez plus envie de continuer, quand vous êtes attiré vers le bas, persévérez, continuez, ne vous arrêtez pas. Comme le dit si bien le poète américain Henry Longfellow : « … knock long enough and loud enough at the gate, you are sure to wake up somebody!  » [… frappez assez longtemps et assez fort à la porte, vous serez sûr de réveiller quelqu’un !].

commentaires (1)

Comments
  1. La nouveauté actuelle consiste en ce que le paradigme initié dans les années 1990, c’est-à-dire un modèle de développement dans les pays industrialisés fondé sur la financiarisation de l’économie permettant de compenser le manque de croissance par les revenus du capital financier tiré de la mondialisation des actifs industriels exportés dans les pays en développement, est en train de se déliter tous les jours un peu plus. Il ne faut donc pas attendre grand chose des institutionnels en termes de création d’emploi, si ce n’est l’accumulation des barrières d’entrée à l’emploi, alors même que l’entrée de la vie active continue à être retardée par les exigences académiques et pratiques des employeurs et que la sortie de la vie active se rapproche dangereusement, dès lors que la limite d’âge de 45-50 ans est atteinte. Autant dire que ce modèle économique est définitivement condamné, parce que devenu incapable d’assurer la subsistance des masses ainsi que la concorde sociale par un minimum d’équité dans le traitement des différentes catégories sociales. La porte est donc largement ouverte à la création de solutions alternatives qui reviendront immanquablement à un modèle économique plus conforme à la loi naturelle sans laquelle aucun développement durable n’est possible.
    Cette mutation passe par la séparation nette et définitive entre l’économie et le secteur financier qui s’est approprié grâce à la complicité active l’ensemble de la richesse privée afin de la soumettre à un nouvel ordre des choses conforme aux lubies de nos gouvernants et de leurs sbires financiers qui ne cessent d’étaler les désastres provoqués par leur incompétence et leur cupidité devant le regard effaré des populations broyées par leurs nouveaux maîtres. La situation est excessivement dangereuse mais passionnante à la fois, dans la mesure où notre monde est condamné à quitter définitivement les rivages luxurieux de la finance omnipotente pour découvrir les nouvelles terres sans lesquelles sa survie est définitivement compromise. Si vous voulez trouver un emploi durable, vous avez donc sérieusement intérêt à penser hors des cadres imposés par le système qui de toute façon est de plus en plus incapable de vous offrir des conditions décentes en matière non seulement d’emploi mais aussi de qualité de vie. Alors n’hésitez pas à traverser l’écran présenté par la fiction du système pour rejoindre la réalité comme base d’un nouvel art de vie fondé avant tout sur la morale et la loi naturelles.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici