☰ Menu eFinancialCareers

Crédit Agricole CIB fait découvrir ses activités en Asie aux business school françaises

japanese

A l’occasion de leur voyage d’études en Asie, environ 60 étudiants du Mastère Spécialisé Techniques Financières de l’ESSEC Business School ont récemment rendu visite à Crédit Agricole CIB à Hong Kong. Cette visite leur a permis de suivre les progrès du développement de l’activité de la Banque et des marchés financiers asiatiques. Ils se sont également rendus chez la filiale de courtage CLSA, afin d’obtenir une meilleure compréhension des marchés actions asiatiques.

« Suite à la présentation introductive de l’entreprise par François Rameau, Responsable de Hong Kong chez Crédit Agricole CIB, Arnold Kan, Responsable de Fixed Income Markets pour la Chine élargie (Hong Kong et Chine), et Dominique Fournier, Responsable de l’activité Immobilier et Hôtellerie en Asie, ont décrit aux étudiants leurs métiers respectifs et partagé leurs perspectives sur le marché financier asiatique », explique CA CIB dans un communiqué.

Ce n’est pas la première fois que la banque se rapproche d’une grande école française. En mars 2010 déjà, Crédit Agricole CIB signait au Japon un partenariat avec HEC Paris, avec pour objectif principal de proposer de manière récurrente un double stage d’une année au Japon à un étudiant issu du campus de Jouy-en-Josas au sein de Crédit Agricole CIB à Tokyo.

Etre opérationnel en Asie

Vladimir Ionesco a été le premier à « essuyer les plâtres », avec un stage au sein de Crédit Agricole CIB au Japon en tant qu’Assistant trader dans l’équipe Index and Risk Arbitrage Asia-Pacific au sein du département Proprietary Trading à Tokyo. « Si mes résultats académiques ont bien sûr été pris en compte, ma passion pour le Japon et mes diverses expériences ont probablement été déterminantes », explique le stagiaire dans une interview. Ce qui n’est pas un luxe étant donné que les banques ont aujourd’hui tendance à recruter de plus en plus de locaux de l’avis des recruteurs en finance.

Son initiation en salle des marchés lui permet aujourd’hui de traiter et d’exécuter des ordres sur le marché japonais. « J’ai commencé par passer les examens de la “Japan Securities Dealers Association” afin d’obtenir le droit d’intervenir sur les marchés et de traiter l’ensemble des instruments financiers. Je consacre principalement mon temps au développement de programmes d’analyse statistique et à l’exécution de nombreux ordres sur les marchés asiatiques (Corée, Japon, Australie, Hong Kong…) ». Comme quoi travailler en Asie ne s’improvise pas…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici