Wells Fargo développe sa banque d’investissement à Paris

eFC logo
Wells Fargo développe sa banque d’investissement à Paris

Si vous êtes banquier en France et tenté par de nouveaux défis, voici un petit nouveau qui devrait vous intéresser à Paris. Sur le marché ultra compétitif du capital, la pression est en passe de monter encore d’un cran alors que Wells Fargo recrute activement pour sa toute nouvelle activité.

La banque américaine a en effet déposé fin 2018 une demande d’agrément d’entreprise d’investissement en France, pour faire de Paris son hub post-Brexit avec Dublin ; et elle embauche actuellement afin d’assurer la conformité de sa nouvelle filiale parisienne - Wells Fargo Securities Europe (WFSE) - pour l’opérationnel, en amont de son lancement officiel. Elle recrute des credit officers et des experts en compliance, mais scrute aussi avec attention les talents en banque d’investissement afin de pourvoir en effectifs son établissement parisien.    

WFSE est opérationnelle depuis octobre 2019, mais le retard du Brexit signifie que Wells continue de gérer ses clients depuis Londres, avec en ligne de mire un transfert progressif vers le continent. La nomination de Nick Bennett au poste de CEO de WFSE est en attente de la ratification par le régulateur. Nick Bennett était auparavant à la tête du fixed income and trading EMEA.

Wells emploie environ 1 500 personnes dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, réparties sur cinq secteurs d’activité : banque de financement et d’investissement (CIB), Commercial Capital, Commercial Real Estate, Middle Market Banking et Asset Management.

Wells Fargo est le quatrième plus gros prêteur aux USA, et si elle n’est pas considérée comme une banque de financement et d’investissement traditionnelle telle que Citi ou Bank of America, elle s’est toutefois classée huitième mondiale en 2019 en volume d’honoraires pour l’activité de financement des entreprises – soit deux places de mieux que Deutsche Bank, d’après Dealogic.

La force de Wells Fargo à l’échelle internationale tient à ses activités en debt capital market aux USA, et elle a pu, jusqu’ici, éviter de monter une activité de banque d’investissement en EMEA. A l’automne dernier, cependant, Wells a semblé montrer les signes d’une nouvelle ambition pour la banque d’investissement en Europe, avec la nomination de John Langley, ancien global finance head de Barclays, au poste de président régional et directeur de la CIB pour la région.

John Langley est pour l’instant toujours basé à Londres, mais selon certaines sources, la banque serait à la recherche de pointures pour permettre à son établissement parisien de répondre aux besoins des marchés d’investissements et de capitaux de ses clients d’Europe continentale après l’entrée en vigueur du Brexit.

Les recrutements de Wells interviennent alors que la majorité des autres banques ont déjà embauché dans leurs hubs post-Brexit. Bank of America Securities a la plus forte présence, et HSBC a suivi le mouvement. Au cours des 18 derniers mois, RBC Capital Markets a doublé sa présence à Paris et Francfort dans le cadre de son développement post-Brexit. Wells Fargo n’a pas souhaité commenter.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...