Des besoins de talents émergent dans la finance quantique en France

eFC logo
Des besoins de talents émergent dans la finance quantique en France

Vous voulez travaillez dans la finance quantique ? Cela tombe bien : les besoins commencent à se faire ressentir dans l’Hexagone. Preuve en est, la startup QuantFI centrée autour de la recherche (théorique et implémentation de prototypes) en algorithmie quantique pour la finance et plus spécifiquement pour la gestion de portefeuille a récemment posté une offre concernant un chercheur/consultant Informatique quantique pour la Finance.

Les candidatures ne sont plus acceptées pour cette offre d’emploi mais sa description est révélatrice des profils recherchés pour ce type de poste à forte connotation technologique. Ainsi, le candidat devait être un expert en mathématiques financières de niveau élève ingénieur, M1, M2 ou thèse, ses activités étant essentiellement tournées vers la recherche en algorithmie quantique pour les produits dérivés, en binôme avec un physicien.

Startups, banques, géants de la tech, cabinets conseils : tous les acteurs s’intéressent de près à cette technologie dont les applications dans le secteur de la finance sont nombreuses, depuis le trading et les prévisions de marché à la sécurisation des échanges bancaires, en passant par l’analyse de risques, et la gestion de portefeuilles.

De nouveaux métiers

A ce sujet, Finance Innovation a publié au début de cette année un livre blanc sous la responsabilité de son experte IA/blockchain Sarah Lamoudi et dont l’objectif est d’établir un diagnostic des besoins et opportunités offertes par les technologies quantiques. Le livre blanc réunit notamment les analyses de chercheurs du CNRS (Pascale Senellart, Alexia Auffeves, Eleni Diamanti) et du CEA (Maud Vinet)  ainsi que d'industriels tels que ATOS et IBM France. 

On y apprend notamment que de nouveaux spécialistes indispensables au développement de cette nouvelle informatique vont apparaitre : ingénieur en cryptographie quantique et post-quantique, architecte spécialisé en architecture hybride classique et quantique, informaticien spécialisé en informatique quantique théorique ou en développement d’outils de développement et de langage de programmation. « Les entreprises devront se doter de programmes de formation continue pour accompagner les salariés éligibles à l’accès à ces nouveaux métiers », précise Sarah Lamoudi.

Principaux algorithmes utilisés en informatique quantique et applications correspondantes en finance

Source : Livre blanc Finance Innovation

Si de très nombreux sujets de recherche fondamentale et appliquée existent déjà et vont sensiblement croître, et que des formations pour de futurs chercheurs dans ce domaine devraient se développer, il reste toutefois difficile de préciser aujourd’hui quand les applications des technologies quantiques se concrétiseront au niveau commercial.

« Les challenges scientifiques, technologiques et industriels sont nombreux et l’ordinateur quantique universel reste un objectif futuriste. Au vu du nombre et de la qualité des équipes qui travaillent sur le sujet dans le monde entier, on peut néanmoins penser que les progrès seront significatifs à court terme et que des percées majeures sont vraisemblables à plus long terme », explique Sarah Lamoudi.

Par ailleurs, comme le montre l’expérience passée, il n’est pas nécessaire qu’une technologie soit complètement au point et satisfaisante à tous égards pour s’imposer si elle apporte déjà un avantage compétitif décisif.

« Ces technologies sont perçues comme fondamentales, car elles permettent, à défaut de fabriquer l’ordinateur quantique universel à l’échelle industrielle, de développer des technologies dérivées et complémentaires avec des applications industrielles immédiates et de se positionner comme leader potentiel des technologies informatiques, de sécurité et de communication qui ont le potentiel de devenir la norme dans les deux prochaines décennies », conclut la directrice de projet livre blanc IA, Blockchain, Quantum à Finance Innovation.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...