« Arrêtez de vous vanter de votre longue carrière chez Goldman ou JPMorgan »

eFC logo
« Arrêtez de vous vanter de votre longue carrière chez Goldman ou JPMorgan »

Attention à ne pas prendre racine

Ainsi vous avez travaillé pour Goldman Sachs ou JPMorgan pendant plus de dix ans ? Félicitations. Je suis sûr que vous devez être super talentueux. Cependant, ne présumez pas que vous avez plus de talent que moi simplement parce que vous avez fréquenté une banque Tier One tout au long de votre carrière. En fait, c’est peut-être même l’inverse !

Au cours de ma longue (et variée) carrière en finance, j’ai constaté que les personnes qui ont travaillé dans plusieurs banques comme Morgan Stanley, HSBC et Credit Suisse, sont beaucoup plus susceptibles d’avoir beaucoup de talent que celles ayant travaillé toute leur carrière dans une seule banque Tier One comme JP Morgan ou Goldman Sachs. Si vous avez passé tout votre temps à traîner sur une plate-forme phénoménale, il y a de fortes chances pour que ce soit la plate-forme non vous qui soit le plus performant. Inversement, si vous pouvez démontrer votre réussite dans plusieurs environnements, c’est qu’elle vous sera directement imputable. Et vous devriez donc pouvoir négocier un salaire plus élevé.

Cela a été ma stratégie. J'ai commencé ma carrière dans la banque d'investissement il y a près de 20 ans. J'ai travaillé dans plusieurs pays pour plusieurs banques, que ce soit dans les domaines des ventes, du trading, de la stratégie, des marchés financiers ou du management. Je ne me suis pas contenté de creuser un sillon.

Parfois, cela m’a joué des tours. J'ai assisté à des entretiens où le responsable du trading m'a reproché « d’avoir eu plus d'emplois ces trois dernières années qu’en 30 ans de carrière ». J’aurais voulu lui répondre que c'était sa malchance que personne d'autre ne voulait l'embaucher, mais comme je voulais vraiment le job, j'ai répondu une banalité comme quoi il avait eu suffisamment de chance de trouver une entreprise qui le valorisait vraiment.

Je n’y croyais qu’à moitié. J’ai sincèrement une grande admiration (et un soupçon de jalousie) pour ceux qui ont réussi à tenir le coup depuis si longtemps, mais la vérité est que cela a de moins en moins de sens.

Si votre carrière a commencé après la crise, il est de plus en plus probable que vous ayez eu plusieurs emplois (indépendamment de votre talent), car l'ensemble du secteur financier est devenu moins stable. En outre, vous ne tirez plus grand-chose de votre loyauté envers une entreprise. En 2012, je me souviens que le managing director (MD) d’une banque suisse me disait qu’il venait de fêter ses 25 ans et que, s’il avait réussi cet exploit cinq ans plus tôt, il aurait reçu une Rolex Daytona et un dîner avec le PDG. Au lieu de cela, on lui a remis une paire de boutons de manchette portant le logo de la société.

Dorénavant, il est plus logique d'être fidèle à un individu qu'à une entreprise. Peu de seniors managers - à l'instar des dirigeants de football de première division - restent en poste plus de quelques années. Si vous pouvez coller à une vedette, vous pouvez bénéficier de son succès.

Personnellement, je pense que le fait de changer d’entreprises, de pays et de fonctions a souvent amélioré mon employabilité. Je peux travailler dans des activités fixed income ou actions, que ce soit dans le domaine des ventes, du trading ou même de la recherche.

Dans une industrie qui ne cesse de se contracter, la délimitation des fonctions est de moins en moins claire. Plus vous êtes flexible et plus votre expérience est variée, mieux c'est.

Brennan Huff est le pseudonyme d'un ex-MD possédant 20 ans d'expérience en banque

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...