Les visiteurs indésirables à la SocGen à Paris…

eFC logo
Les visiteurs indésirables à la SocGen à Paris…

Les banquiers se montrent généralement cyniques lorsque des consultants en management débarquent chez leur employeur. Et pour cause : il est relativement rare que le rapport d’un consultant rende des conclusions sur la nécessité pour son client de recruter du personnel ou d’augmenter ses salaires.

Les employés de SocGen ont donc de bonnes raisons d’être inquiets quant à la présence de plusieurs cabinets internationaux de conseil en stratégie dans leurs murs. Au début de l'été, la banque aurait déjà nommé McKinsey pour améliorer son ratio de fonds propres CET1 dans le cadre du projet "Optica". Et l’on vient d’apprendre cette semaine qu’elle se serait offert les services de Bain & Co afin de l'aider à réduire les coûts de son siège parisien.

Le plan de Bain, connu en interne sous le nom d'"Ithaque", aurait débuté en juin et consiste à aider la banque à trouver des moyens de réduire ses dépenses d'environ 20% dans divers services tels que les ressources humaines, le département finances ou bien encore la division informatique, trop fragmentée et ayant besoin d'être rationalisée, selon une source citée par l’agence Bloomberg.

Des consultants très sollicités

Si le plan d’économies de Bain n’est pas encore chiffré et pourrait être marginal par rapport aux programmes de réduction des coûts déjà annoncés qui avoisinent les 600 M€, la banque pourrait néanmoins être amenée à procéder à des centaines de nouvelles suppressions de postes, toujours selon l’agence Bloomberg.

Dans le même temps, cela peut aider à réussir à convaincre les investisseurs que Frédéric Oudéa est l’homme de la situation, sachant que ces mêmes investisseurs demeurent plutôt sceptiques face à la fâcheuse tendance qu’ont les banques européennes à concentrer les licenciements à New York et à Londres plutôt qu’à s’attaquer aux problèmes épineux des implantations locales, où la législation du travail est plus sévère. Reste à savoir si les plans des consultants seront suivis ou non par la direction.

En attendant, de la même façon que certains consultants en stratégie et management ont vu leur travail augmenter avec le Brexit, il va sans dire que les plans de suppressions d’emploi dans les grandes banques d’investissement constituent pour eux un champ d’intervention et une source de revenus supplémentaires, au grand dam des employés qui travaillent dans ces mêmes banques.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...