HSBC France renforce sa présence dans un secteur d’activité en plein essor…

eFC logo
HSBC compliance

Vous ne jurez que par les M&A ? Il est cependant un secteur d’activité dans la banque de financement que vous devriez surveiller de près : celui du financement de projets et d’infrastructures. HSBC France vient ainsi d’annoncer la nomination de Grégory Garnier, qui depuis 2018 occupait le poste de responsable de l’équipe M&A, comme responsable Infrastructure & Project Finance, au grade de managing director (MD).

En s’appuyant sur une équipe dédiée d’une dizaine de collaborateurs à Paris, sa principale mission consistera à piloter l’activité Infrastructure & Project Finance en accompagnant les clients d’HSBC France sur les opérations de financement et de conseil dans le cadre de projets stratégiques et d’infrastructures en France et en Europe de l’Ouest.

A noter que ce « banquier maison » a déjà travaillé dans ces activités. Diplôme HEC en poche, Grégory Garnier a démarré sa carrière en 2002 chez HSBC France comme analyst puis associate dans l’équipe M&A. En 2005, il intègre HSBC New York où il devient vice president (VP) au sein du département M&A puis director au sein du département Financement d’Acquisitions.

En 2010, il revient à Paris comme responsable de l’exécution de transactions M&A. Depuis 2012, il conseillait les grands clients de la banque sur leur structure de capital. En 2016, il participait en parallèle à la création et dirigeait depuis cette date l’équipe d’exécution de transactions M&A, Equity Capital Markets et Financements d’acquisitions.

Une place très active

Cette nomination intervient à peine plus de deux semaines après que HSBC France ait annoncé la nomination d'Alexandre Courbon, 43 ans, au poste managing director, responsable des activités de Conseil en M&A à Paris, avec pour mission d'animer l'équipe en charge de l'origination et l'exécution des transactions de M&A.

Mais alors que l’activité M&A en France semble marquer le pas, le volume des fusions-acquisitions françaises ayant reculé de 31 % depuis janvier, son plus bas niveau en quatre ans à 74,9 Mds$, selon Refinitiv, les activités de financement de projets et d’infrastructures se portent plutôt bien dans la capitale française.

« Paris est une plateforme historiquement très active en matière de financement de projets d'infrastructure en France comme à l'étranger, aussi bien dans les pays développés que dans les pays émergents, tout particulièrement en Afrique », rappelle dans nos colonnes Augustin de Romanet, président de Paris Europlace.

La capitale française dispose ainsi d'un écosystème complet d'entreprises industrielles pouvant concourir aux plus grands appels d'offres internationaux, d'acteurs du financement de rang mondial (banques et fonds d'investissement), et de conseils juridiques et techniques de premier plan, et bénéficie du soutien actif des pouvoirs publics et d'un accès efficace aux outils européens (Plan Junker, BEI, …).

Une activité qui recrute… et paie bien

Ce n'est pas le choix qui manque pour les professionnels. En plus des grandes banques d’investissement comme HSBC, une multitude de structures sont actives sur ce segment. C’est le cas par exemple de Swen Capital Partners qui, début juin, a recruté Olivier Aubert, 24 ans d’expérience dans le secteur de l’énergie et financement Infra, comme managing director pour lever et gérer un fonds d’impact dédié au verdissement des réseaux de gaz naturel en Europe.

En février dernier, c’était le pôle Financement d’infrastructures de Schroders qui renforçait ses équipes à Paris via le recrutement de Michel Cojean au poste de responsable des risques, Jérôme Janssen en tant que co-responsable des investissements en equity et enfin Deborah Lessiehi en tant que spécialiste Opérations. Trois recrutements qui portent les effectifs des équipes dédiées au financement d’infrastructures à 15 personnes, dont 13 basées à Paris.

Enfin, si vous voulez rejoindre le financement de projets et d’infrastructures, sachez que les rémunérations sont plutôt attractives. D’après la dernière enquête du cabinet de chasse de têtes Vendôme & Associés, un junior travaillant dans le Project Finance peut espérer toucher un salaire fixe 45-85 k€, un senior 80-165 k€ et un responsable secteur 140-210 k€. Ce à quoi vient s’ajouter la rémunération variable…

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...