TÉMOIGNAGE : « Mon job en finance a détruit mon cerveau »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « Mon job en finance a détruit mon cerveau »

Aidez-moi. J’avais l’habitude de m'asseoir et de lire un livre. Et pas une bande dessinée. Désormais, j’arrive à peine lire un rapport de recherche de 3 pages sans être distrait par 10 autres choses. Et je déplore cela tout en travaillant sur le buyside.

Ce n'est pas juste moi. Il y a quelque chose d’hypnotique à regarder mon écran Bloomberg. C’est une mer de rouge et de vert qui clignote en permanence, avec des hausses et des baisses de cours des actions. Parfois, les prix changent toutes les quelques secondes. Pour les actions plus liquides, les prix peuvent changer plusieurs fois en une seconde.

Dans mon travail, je suis assis et je regarde mon écran pendant des minutes voire des heures. Je me suis donc habitué à attendre des changements tout le temps. Mon cerveau est complètement atrophié et j’ai désormais l'attention d'un poisson rouge. Cela a un impact sur ma vie et sur ma capacité à faire mon job.

Cela devient évident lors des appels sur les présentations des résultats. Comme la plupart des gens de Wall Street, je déteste ces earning calls. Je suis parmi ceux qui les haïssent le plus parce que je déconnecte toujours au bout de 20 minutes. Je ne sais pas si c'est parce que le directeur financier monotone reprend les chiffres du communiqué de presse ou de la diapo, ou parce que, quel que soit le mauvais chiffre, l'équipe de direction donne l'impression que tout va pour le mieux et est conforme aux attentes.

Malgré tous mes efforts, je perds mon intérêt au milieu de l'appel. Donc, même si j'écoute en temps réel, je dois toujours revenir à la transcription pour me tenir au courant de ce que j'ai raté. Le problème avec les earning calls est que plus l'appel est long, plus les résultats sont médiocres. Donc, si vous voyez l’un de ces appels qui dure plus d'une heure, vous savez qu'ils ont vraiment foiré.

Dans le même registre, je suis également incapable d'assister à une réunion sans ordinateur portable. Si vous prenez des notes papier lors d'une réunion, vous paraissez franchement bizarre. Vous ne pourrez plus jamais retrouver vos notes au bout de 3 mois. Et comment diable êtes-vous supposé naviguer sur internet si vous n’avez pas d’ordinateur ?

Dorénavant, lorsque je rencontre des équipes de direction ou des analystes, j'évite toujours de m'asseoir à côté d'eux. Comme pour les earning calls, je perds inévitablement tout intérêt pendant la réunion. Naturellement, lorsque cela se produit, la première chose que je fais est de lancer mon navigateur internet pour voir s’il y a quelque chose d’intéressant dans le monde. Je culpabilisais de faire cela jusqu’à ce que je prenne conscience que les équipes relations investisseurs faisaient la même chose. Je suis sûr que les CEO et les CFO feraient de même, s’ils n’étaient pas dans l’obligation de répondre à des questions ennuyeuses pendant toute la réunion.

Fondamentalement, ce travail est la cause de mon trouble du déficit de l’attention (ADD). Et ce qui est le plus drôle, c’est qu’aussi courte ma capacité d'attention soit devenue, je n'ai toujours pas de problèmes pour suivre les épisodes de Game of Thrones.

Margin of Saving a été créé par un analyste en poste dans un hedge fund de plusieurs milliards de dollars pour aider ses lecteurs à apprendre comment investir et économiser.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...