Pronostic : le dégraissage continuera dans les banques - les assurances sont stables

eFC logo

La récession touche la Suisse de plein fouet. De nouveaux licenciements sont attendus après l'été.

Le taux de chômage de 3,6 % pour le mois de juin, publié par le secrétariat d'État à l'Économie (SECO), ne tient pas compte des licenciements annoncés dans le secteur bancaire. Denise Chervet, secrétaire centrale de la Fédération suisse du personnel bancaire (SBPV) : Les licenciements récents, par exemple ceux de l'UBS et du Credit Suisse, ne sont pas encore pris en compte dans les chiffres actuels du chômage.

Chervet ne souhaite pas se prononcer au sujet d'éventuels licenciements dans les mois à venir : Il est difficile de faire une prédiction , dit-elle. Du coup, la rumeur fait état d'une seconde vague de licenciements à l'UBS pour l'automne.

Comparées aux banques, les compagnies d'assurance rayonnent d'optimisme. Nous comptons sur un marché du travail stable jusqu'à la fin de l'année , dit Michael Wiesner, attaché de presse de la Fédération suisse d'assurances (SVV). Ainsi, le secteur continuera à employer environ 50 000 salariés.

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close