Analyse pertinente démontrant que les traders de Deutsche Bank et Credit Suisse devraient gagner moins

eFC logo

Lorsque nous calculons le salaire moyen par employé dans les différentes banques d'investissement, Goldman, Credit Suisse et Deutsche arrivent généralement en tête.

Il semblerait que dorénavant, il faille également compter avec Credit Suisse et Deutsche Bank. Ce n'est pas simplement dû à la façon dont elles classent leurs employés de banque d'investissement (même si cela a certainement un impact dans le cas de Deutsche Bank, mais bien parce que les deux banques semblent sous-estimer le montant du risque de marché qu'elles prennent, en conséquence de quoi elles peuvent se permettre de surpayer leurs traders.

Deux analystes de chez JPMorgan, Kian Abouhossein et Delphine Lee, ont passé au crible les revenus de trading des différentes banques d'investissement, en les comparant au risque du marché qu'elles prétendent prendre. Deutsche et Credit Suisse se distinguent clairement.

Ainsi, chez Credit Suisse, les deux analystes rappellent que les revenus de trading relatifs à l'année 2009 ont représenté 1,08 fois le risque de marché pondéré rapporté par la banque. Chez Deutsche, ils ont été de 0,63 fois, contre seulement 0,19 fois chez Goldman Sachs et 0,16 fois chez Morgan Stanley.

Ils concluent que :

Le fait que CS et DB aient une rentabilité de trading exceptionnellement élevée par rapport au risque de marché, peut s'expliquer parce qu'elles sont beaucoup plus rentables par unité de prise de risque ou, plus vraisemblablement d'après nous, parce qu'elles ont une mauvaise appréciation du risque de marché. D'autre part, MS et GS nouveau semblent avoir un RWA (Risk-Weighted Asset, actif pondéré des risques de marché) plus élevé par rapport à leurs revenus de trading - ce qui implique, toutes choses égales par ailleurs, des rapports de RWAs plus conservateurs.

La preuve en image

OCDE

Le corollaire (bien que les deux analystes n'aillent pas jusque-là) semble être que les traders de Deutsche et Credit Suisse sont probablement surpayés. Ces jours-ci, les bonus des traders sont censés être atténués par le niveau de risque et le montant de capital engagé. Par conséquent, si risque est sous-estimé, les traders seront surpayés.

Il est peut-être temps que les traders de chez Deutsche et Credit Suisse voient leurs revenus baisser (ou bien que ceux qui travaillent chez Goldman Sachs et Morgan Stanley soient augmentés).

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close