Encore quelques poches de résistance dans le recrutement bancaire suisse

eFC logo

Aux candidats à la recherche d'un emploi dans le secteur bancaire suisse, qui ne savent pas vraiment dans quelle direction creuser, on avait déjà suggéré quelques pistes, notamment celle des établissements étrangers, sur la base des données de la banque nationale suisse (BNS).

Les établissements étrangers

L'Association des banquiers suisses (ABS) a enfoncé le clou hier lors de sa Journée des banquiers 2011, rappelant que les banques étrangères sont celles qui ont enregistré la plus forte hausse de leurs effectifs (+1,7%) en 2010, soit 302 nouveaux postes en équivalents temps plein contre une légère baisse de l'emploi dans les grandes banques et chez les banquiers privés (-0,3% dans les deux cas). Ce ne sont pas les récentes annonces de suppressions d'emploi chez UBS et Credit Suisse qui devraient infléchir cette tendance.

Les petites structures

Dans les prochains mois, les petites structures devraient également se révéler comme des valeurs plus sûres pour les candidats à un nouvel emploi, si l'on en croît l'enquête prospective menée par l'ASB fin juillet. Parmi les 20% de banques qui comptent renforcer leur personnel [NDLR : au second semestre] figurent en particulier les petits et très petits établissements de tous les groupes de banques , peut-on lire dans le baromètre bancaire 2011, publié hier.

Seuls 7% des institutions interrogées anticipent un baisse de leur effectifs d'ici à la fin de l'année. La grande majorité (58%) anticipe un niveau d'emploi stable. Après un premier semestre marquant une légère hausse de l'emploi dans les banques (+0,4%, 410 emplois), c'est la stagnation qui devrait prédominer au second semestre 2011 , prévoit le rapport, qui précise que les semaines d'agitation boursière qui ont suivi l'enquête laissent présager d'un scénario plus pessimiste.

Retail banking et private banking

L'enquête montre enfin que les banques en Suisse anticipent une évolution contrastée de l'emploi selon les domaines d'activité. Les activités les plus porteuses sur le second semestre en matière d'emploi sont le retail banking et le private banking : une banque sur cinq dans le premier secteur et une sur quatre dans le second déclarent vouloir embaucher. En revanche, la tendance est à la stagnation de l'emploi sur le négoce et dans le domaine Clientèle institutionnelle. Quant au domaine Logistique et Operations, il devrait enregistrer une légère baisse.

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close