Le nouveau propriétaire supprime de 70 à 90 emplois chez AIG Private Bank

eFC logo

AIG Private Bank, reprise au début du mois de décembre par une société d'investissement arabe, réagit à la crise en supprimant des emplois.

Au niveau mondial, l'ancienne filiale du groupe d'assurance américain en difficulté s'apprête à licencier 120 employés sur un effectif total de 420. La banque a indiqué que 70 à 90 emplois seraient concernés en Suisse. Un porte-parole a confié à eFinancialCareers que l'ampleur exacte de la réduction d'effectifs ne sera connue que le 26 janvier, à l'expiration de la procédure de consultation prescrite par la loi.

À l'avenir, AIG Private Bank ne se concentrera plus que sur la clientèle privée fortunée. Seule la filiale suisse s'adressera également à la clientèle institutionnelle.

Les collaborateurs concernés -issus pour l'essentiel du back-office - seront licenciés de manière socialement acceptable . De plus, la banque vérifie si ces emplois peuvent être assurés par des sous-traitants. Dans ce cas, les collaborateurs seraient cédés à un prestataire de services spécialisé dans certaines étapes du traitement des opérations.

Dans ce contexte de crise, AIG Private Bank restera-t-elle un cas individuel, ou d'autres banques de la Confédération prendront-elles aussi des mesures significatives en termes d'emploi ? Il est encore trop tôt pour le dire. Il y a une semaine, Konrad Hummler, partenaire de Wegelin, avertissait que les millions de pertes, causées par la faillite de l'escroc américain Bernard Madoff, conduiraient inévitablement à une baisse des commissions et à des suppressions d'emplois. Une porte-parole de Wegelin a néanmoins assuré eFinancialCareers que la banque n'avait pas de risque lié à Madoff dans ses livres, et que le problème de la réduction du personnel ne saurait donc concerner Wegelin & Co.

Pour l'instant, l'ampleur de la perte d'emplois nette dans le secteur de la finance suisse a pu être limité par l'action des banques cantonales et populaires, qui ont profité de l'occasion pour débaucher des collaborateurs expérimentés auprès des grandes banques en difficulté.

Close