☰ Menu eFinancialCareers

UBS : La fin du dégraissage. Plus de 2 000 commerciaux licenciés en 18 mois

L’UBS semble être sortie d’affaire et avoir achevé l’essentiel de sa restructuration. C’est du moins ce que donne à entendre Oswald Grübel, le patron du groupe, dans une déclaration rendue publique le 8 septembre. La plupart des salariés auraient été avertis de leur avenir. Jusqu’en 2010, l’UBS veut avoir réduit l’effectif global de 10000 salariés, pour atteindre le chiffre de 67 500. La Suisse est touchée à hauteur de 2 500 postes.

Les experts ont accueilli ces déclarations favorablement. Rainer Skierka, analyste chez Sarasin, explique : La banque est bien placée pour renouer bientôt avec les profits. Ce ne sera pas encore le cas cette année, parce que la banque devrait continuer à souffrir de la fonte de valeurs des actifs. Parallèlement, la pression sur la gestion d’actifs devrait persister. Après un entretien avec Jürg Zeltner, membre du directoire de l’UBS, les analystes de Citigroup mettaient en garde contre le retrait ininterrompu de dépôts. Il est possible que la banque n’arrive qu’en 2011 à un solde positif des mouvements des dépôts.

La banque prévoit le départ de 679 commerciaux durant le seul second semestre de l’année en cours. De janvier 2008 à fin juin 2009, ce sont 2 147 commerciaux qui ont quitté la banque, dont 1 440 volontairement.

Qu’en pensez-vous ? Le malade est-il guéri, après la potion administrée par le docteur Grübel, ou bien risque-t-il une rechute ?

Kommentare (0)

Comments

Ihr Kommentar wird gerade geprüft. Nach erfolgreicher Prüfung wird es live gestellt.

Antworten

Pseudonym

E-Mail

Alle Informationen zu unseren Community-Richtlinien finden Sie hier