Après la suppression d'une centaine d'emplois, Clariden Leu se retrouve à l'affût de nouvelles acquisitions

eFC logo

La rumeur le disait déjà, le chef de Clariden Leu, Hans Nützi vient de la confirmer : la banque privée a supprimé 100 postes dans le groupe. D'après un porte-parole, la filiale du Credit Suisse emploie actuellement 1 650 collaborateurs.

Avec cette mesure, on semble avoir réagi à la baisse attendue des bénéfices. En février, la banque avait annoncé une baisse du bénéfice de 212 millions CHF (2007 : 626 millions CHF) et avait imputé celle-ci à une réduction du volume des transactions et une diminution des commissions calculées sur le volume des actifs gérés , dues elles-mêmes à la crise. Nützi a déclaré au Handelszeitung que la banque en avait déjà tiré les conséquences dans les services aux entreprises. Bien que le CEO n'ait pas voulu indiquer combien d'emplois seraient encore supprimés avant la fin de l'année, il a confirmé la suppression des 100 emplois, intervenue en utilisant la fluctuation naturelle. Nützi évalue cette dernière à environ 10 % l'an.

Dans le même mouvement, il a annoncé vouloir utiliser les opportunités nées de la crise, pour acquérir des concurrents plus petits et des gestionnaires de patrimoine indépendants. Tout cela serait affaire de concordance de stratégies. Et, alors que d'autres banques cherchent désespérément des chargés de clientèle, Clariden Leu s'est fortement retenu dans ses embauches pendant les derniers mois.

La banque continuera son expansion, non pas par le biais du développement d'un réseau en Suisse, mais dans les marchés européens, moyen-orientaux ou asiatiques où elle est déjà présente. L'Allemagne est au premier rang en tant que marché très prometteur . Pour l'instant, Clariden Leu travaille en coopération avec la banque hambourgeoise Nordaktienbank. Celle-ci emploie actuellement huit collaborateurs et se concentre essentiellement sur une clientèle hambourgeoise.

Pour l'instant, il n'y a que peu d'emplois proposés sur le site de la banque. On y cherche, entre autres, un chargé de relation clientèle adjoint pour l'Europe du Nord, un responsable pour le back-office titres, deux informaticiens, deux juristes et un analyste du risque.

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close