OPINION : Honnêtement, je n'ai pas l'intention de déménager à Genève

eFC logo

Le tableau de plus en plus en plus apocalyptique que l'on peint du Royaume-Uni, qui serait un endroit hostile aux banquiers, doit-il pour autant nous amener à nous précipiter dans les bras accueillants de la destination Suisse ?

Du point de vue des banques, comme l'ont récemment soulevé Goldman et d'autres, c'est une décision qui peut faire sens : elle permet d'échapper (pour certains) à la taxe sur les bonus, de payer moins d'impôt sur les sociétés (voire pas du tout) et d'attirer leurs employés avec de faibles niveaux d'impôt sur le revenu, sans oublier les lacs, le ski et les strudels.

Tout cela semble alléchant ? Pour les activités de courtage électronique (low-touch), ça l'est probablement. Leur succès repose presque entièrement sur la robustesse de leurs systèmes et de leurs équipes. Pour la plupart des autres secteurs d'activités, cependant, la Suisse est loin d'être la terre promise.

Les clients ne sont pas là

Certes, il y a des clients qui résident en Suisse. Cependant, la plupart d'entre eux sont déjà pris en charge par le bureau local suisse. Si plusieurs banques déplacent plusieurs de leurs équipes, les clients locaux seront alors tentés de se dissimuler et de changer de numéro de portable. Si vous déplacez une équipe de vendeurs actions vers la Suisse, ils passeront le plus clair de leur temps en vols aller-retour vers Londres, où est réellement basé le gros des clients.

UBS occupe le terrain

Quel que soit le secteur d'activité, vous pouvez être sûr que l'UBS truste la première place. De la banque de détail en passant par le corporate, ils font cela avec leurs clients depuis des années. Et si pour une raison quelconque un secteur n'était pas couvert par l'UBS, votre bureau local (ou un autre) l'aura probablement fait.

Vous ne parlez pas la langue

Certes, tout le monde parle l'anglais et le parle plutôt bien. Vous serez donc en mesure de communiquer. Toutefois, les suisses s'exprimeront également au moins dans une autre - voire deux - autres langues. Vous serez donc exclus de ces conversations qui sont souvent des marques amicales qui permettent d'établir des contacts en début et en fin de réunion.

L'impôt sur le revenu n'est pas aussi bas qu'il n'y paraît

Les taxes suisses sont prélevées au niveau national et par cantons. Elles peuvent s'appliquer à votre revenu global ainsi que vos actifs (par exemple votre maison à Londres ou bien des revenus locatifs). En matière d'imposition, les cantons jouissent d'un grand pouvoir discrétionnaire si bien que les taxes peuvent fortement varier d'une région à l'autre. D'une manière générale, plus le canton dans lequel vous vivez est agréable, plus la fiscalité est élevée. Dans le passé, il était possible de minimiser la facture fiscale, mais les autorités suisses, en particulier au niveau du canton, sont très conscientes de ces pratiques et cherchent à les éradiquer. L'option fiscale du montant forfaitaire , qui est souvent ce à quoi les gens s'attendent lorsqu'ils envisagent d'emménager en Suisse, est uniquement applicable aux résidents qui n'y exercent pas de vie active, et par conséquent les banquiers ne sont pas admissibles (tout ceci est précisé dans un point de détail).

Votre famille...

... pourrait ne pas avoir envie de vivre à Genève. Ce n'est pas New York, ni même Hong Kong. Certes, le cadre est très charmant mais aussi excitant que le Thames Gateway un mardi soir. Non merci, ils préféreront rester à Londres et vous vous retrouverez dans un appartement de location pendant au moins quatre nuits par semaine. Oui, Londres est cher et le devient de plus en plus, mais au moins nous pouvons nous rencontrer au pub et nous plaindre à ce sujet - ensemble.

L'auteur est un banquier senior qui a récemment commencé un nouvel emploi (à Londres).

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close