En dépit de la crise, les banques étrangères ont embauché davantage de collaborateurs en 2008

eFC logo

On s'attendait à voir les banques étrangères en Suisse malmenées par la crise. Grossière erreur. L'Association des banques étrangères en Suisse vient d'indiquer que le nombre de collaborateurs employés par ses 154 instituts membres a crû de 7 % durant l'année passée. Avec une part de 20 % du total des emplois du secteur, le groupe des banques étrangères prend ainsi la troisième place, après l'UBS et le Credit Suisse.

Le débat sur l'aide aux réfugiés fiscaux n'a pas nui à la place bancaire suisse. En réalité, quelques-unes des 154 banques étrangères se sont contentées de changer de propriétaire. Fortis a été reprise par BNP Paribas et AIG Private Bank par des investisseurs arabes. Mais dans les deux cas, c'étaient les maisons mères, qui avaient eu des difficultés, et non leur filiale suisse.

Les effectifs des banques étrangères en Suisse ont augmenté, mais les bénéfices ont diminué dans le même temps, d'un tiers environ.

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close