Baisse des rémunérations : faut-il croire Peter Kurer ?

eFC logo

UBS continuera-t-elle à verser des bonus généreux à ses banquiers ? Oui et non est en substance la réponse apportée par Peter Kurer (Sonntag).

Après les 10 milliards de francs de bonus versés l'an passé, une somme qui n'a pas manqué de susciter la polémique en ces temps de crise, le patron d'UBS a assuré que ses managers gagneront moins qu'avant la crise. Il s'est engagé personnellement à percevoir un salaire inférieur à 10 millions de francs. Une somme certes encore rondelette mais nettement moins élevée que celle touchée par son prédécesseur Marcel Ospel (26 millions de francs).

Peter Kurer a toutefois prévenu qu'il s'opposait au principe d'un plafond des rémunérations et que des salaires annuels supérieurs à 10 millions de francs étaient toujours imaginables dans des situations spéciales.

Dans ces conditions, faut-il croire Peter Kurer? Une véritable modération des salaires est-elle possible ? Peut-on exercer un contrôle en la matière?

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close