Credit Suisse et UBS réduisent leurs bonus, mais pas assez selon certains

eFC logo

Comme ils l'avaient annoncé, les deux groupes bancaires helvétiques ont bel et bien réduit leurs "bonus pool". Credit Suisse versera ainsi une rémunération variable moyenne de 144.000 francs suisses par employé au titre de 2009, en baisse de 21% par rapport à 2007. De leur côté, les cadres de l'UBS vont devoir accepter une baisse de 10% de leur rémunération variable, d'après le Financial Times qui croit savoir que 300 millions de francs suisses ont été retirés de la cagnotte totale des bonus dans le cadre d'un ajustement des rémunérations avec les performances à long terme.

La banque, qui affiche des pertes de 2,7 milliards sur l'exercice 2009, entend tout de même verser 2,9 milliards de francs de rémunérations variables, ce qui ne manque pas de susciter de nombreuses réactions indignées (lesmotsontdusens.com). A tel point que le patron de la banque, Oswald Grübel, a invité les senior managers concernés à être réalistes vis-à-vis de ces bonus.?"Des considérations politiques déterminent les salaires et les bonus du personnel de la banque, et ces questions sont devenues, plus que jamais, un thème fortement débattu dans l'opinion publique", indique t-il dans un mail qui leur est adressé.

Vers de nouvelles pratiques ?

Chez Credit Suisse, les membres du directoire ont renoncé aux bonus en espèces pour l'année 2009. Ils ont reçu des "awards différés soumis à des critères de performance, ce qui pourrait entraîner des réajustements négatifs à l'avenir", explique le groupe dans un communiqué. Au total, 40 % des bonus accordés pour 2009 l'ont été sous forme d'instruments différés liés à la performance. La part atteint 60 % pour les "managing directors".

"Nous sommes conscients du besoin, pour les établissements du secteur financier, de changer la manière dont les collaborateurs sont récompensés et motivés, explique Brady Dougan, directeur général du Credit Suisse (Reuters).Globalement, nous avons essayé de trouver le juste milieu entre proposer des salaires compétitifs à nos collaborateurs, faire ce qui convient pour nos actionnaires et répondre de manière appropriée aux mesures de régulation ainsi qu'aux préoccupations du monde politique et du public". Pas sûr néanmoins que cette tentative suffise à calmer les esprits échaudés de certains qui dénoncent des bonus trop élevés.

Beliebte Berufsfelder

Loading...

Jobs suchen

Artikel suchen

Close