KBC choisit la carte de la transparence dans sa politique de rémunération

eFC logo
KBC

KBC publie son tout premier Rapport à la Société qui vient compléter le traditionnel rapport annuel financier. Ce rapport de 36 pages propose dans un langage clair et compréhensible de tous, sans jargon professionnel, un aperçu succinct des résultats et réalisations de l’exercice 2011. Il sonde et analyse les tendances qui vivent dans la société. « En 2008, le monde financier a perdu une bonne part de la confiance que la société plaçait en lui. Chez KBC, nous sommes résolus à regagner pleinement cette confiance par nos actes, par notre comportement et par une politique de communication limpide. Nous espérons que ce rapport constituera un pas dans la bonne direction », explique Thomas Leysen, président du Conseil d’administration de KBC Groupe.

Le rapport, distribué sur support papier aux responsables politiques, aux médias et aux entreprises, sera aussi disponible dans les agences bancaires KBC et pourra être consulté sur le site Internet de la banque. Il fournit des réponses à quelques questions fréquemment posées telle que : Comment KBC va-t-il rembourser ses dettes envers les pouvoirs publics ? Qu’est-ce qui a changé depuis la crise financière ? Comment KBC finance-t-il l’économie ? Quelle est la politique environnementale de KBC ? Selon KBC, quels sont les principaux défis des prochaines années ? Comment KBC est-il dirigé et quelle est sa politique de rémunération à l’égard de ses collaborateurs ?

Sur ce dernier point, on y apprend que KBC rémunère ses collaborateurs – pour la plupart hautement qualifiés – conformément au marché belge et effectue régulièrement des études de marché comparatives à cet effet. La taille de l’entreprise et la distribution géographique de l’organisation sont aussi deux éléments qui influencent la politique de rémunération. En outre, KBC est le seul grand établissement financier international dont le centre de décision se situe encore en Belgique, ce qui est le gage d’un emploi stable.

Réduction des salaires

Le package salarial global des collaborateurs de KBC se subdivise en un salaire fixe (environ 85% du salaire total) qui est acquis et un salaire variable (environ 15% du salaire total) qui est lié aux résultats de KBC et a des objectifs dont la réalisation est déterminante, mais aussi la manière dont ils sont réalisés (collégialité, attitude professionnelle, engagement, respect des accords, satisfaction des clients et loyauté).

Si les résultats sont particulièrement mauvais, les membres du personnel de KBC contribuent aux mesures d’austérité dans la mesure ou ils sursoient à leur participation bénéficiaire. Pendant la période de crise (2009), chaque collaborateur a du accepter une réduction de l’ordre de 15% en échange de la sécurité d’emploi. « KBC est l’une des rares entreprises qui a su éviter les licenciements pendant la crise. Ceci grâce au fait que tous les collaborateurs, à tous les niveaux, ont accepté d’apporter leur contribution et de renoncer à une partie de leur salaire pour aider KBC à traverser la tempête », confirme Danny De Raymaeker, chief operating officer de KBC Groupe, membre du Comité de direction et président du conseil d’entreprise.

Enfin, le salaire des membres de la direction (top 400, a l’exception du comité de direction du groupe) se compose lui aussi d’une partie fixe et d’une partie variable, cette dernière ne pouvant être supérieure à la partie fixe. S’agissant de la partie variable, les directives européennes du CEBS (qui s’appliquent principalement aux collaborateurs ayant un impact substantiel sur l’entreprise ou Key Identified Staff) doivent être suivies. Pour la détermination du package salarial total, il est à chaque fois tenu compte du marché local et de segments de marché spécifiques. Dans l’ensemble, on peut affirmer que le salaire variable est (sensiblement) plus bas qu’auparavant suite à la crise financière et aux résultats en recul de KBC. Un rapport décidément riche d’enseignements et dont les autres banques pourraient peut-être s’inspirer…

Rapport entre les salaires* des CEO du BEL20 où KBC = 100 % 

* Salaire fixe, salaire variable et autres éléments de rémunération (tels que mentionnés dans le rapport annuel des entreprises concernées).

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close