OPINION : « Je suis un analyste crédit dégoûté ! »

eFC logo
analyse_credit

Je suis un analyste crédit expérimenté à la recherche d’un emploi. Cela se passe plutôt mal à vrai dire… Je suis humilié par des employeurs qui ne me proposent qu’un salaire dérisoire au regard de la difficulté et de la responsabilité du poste.

Le salaire que m’offrent ces employeurs est comparable à celui obtenu à la sortie de mes études lorsque j’habitais encore chez mes parents. Un salaire qui ne me permet pas de payer mes factures, et encore moins de rembourser mon emprunt. De plus, je dois me déplacer pour travailler et, bien évidemment, ma voiture ne roule pas à l’eau…

C’est un « boss » qu’ils cherchent, ils veulent tout simplement le meilleur. Et ensuite, même après avoir déniché le meilleur, ils n’offrent qu’un salaire minable ! Ils n’ont que faire de motiver leur analyste crédit, de lui rendre la vie agréable ou de le féliciter pour la manière dont il a recouvré l’argent. Non, cela fait partie du job et on doit faire avec…

Est-ce que les employeurs ont déjà réfléchi à l’analyse crédit ? Selon moi, nous sommes – avec les vendeurs – les salariés les plus importants de l’entreprise. Sans nous, pas d’argent qui rentre, l’entreprise risque la faillite – et ce, quel que soit le nombre de vendeurs.

L’analyse crédit est un travail difficile qui requiert de nombreuses compétences. Il faut un vrai talent pour réussir à se faire payer. Lorsque leur crédit arrive à échéance, la plupart des gens cherchent à le prolonger. Un plan de remboursement précis doit être mis en place. Nous essuyons beaucoup d’insultes lorsque nous envoyons à des clients réfractaires une demande de règlement pour la quatrième fois… Nous devons négocier avec les avocats, rencontrer les contrôleurs financiers pour les créances et les dettes, faire remonter les nouvelles dettes et régler toutes les questions relatives au paiement.

Tout ça pour quoi ? Les employeurs voient leurs factures réglées, mais proposent malgré tout de nous payer comme ceux qui sont en bas de l’échelle en finance.

Avec ce type de salaire, je ne serai pas en mesure de payer mes propres factures, encore moins de rembourser mon prêt, de conduire une voiture, il me restera tout juste de quoi acheter à manger. Alors dites-moi pourquoi je m’esquinterais à encaisser les factures de mon employeur alors que je ne peux même pas payer les miennes ?

Faites-moi une offre digne de ce nom et je travaillerai dur, sinon n’attendez rien de moi.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close