Kerviel condamné à trois ans de prison ferme et à 4,9 milliards d'euros !

eFC logo

Le tribunal correctionnel de Paris rendait ce mardi matin son jugement dans le procès de Jérôme Kerviel, l'ex-trader de la Société Générale, poursuivi pour une perte de 4,9 milliards d'euros début 2008.

Déclaré coupable d'abus de confiance, de faux et usage de faux et d'introduction frauduleuse de données dans un système informatique, Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, et à rembourser 4,9 milliards d'euros à la Société Générale, constituée partie civile au procès. Soit 16 600 années pour rembourser la somme, avec son salaire actuel de consultant informatique, qui s'élève à 2 500 euros par mois, relève Le Parisien. Qui plus est, le tribunal interdit à Kerviel de pratiquer à l'avenir toute activité liée aux marchés financiers.

Les éléments indiqués par la défense ne permettent pas de déduire que la Société Générale ait eu connaissance des activités frauduleuses de Jérôme Kerviel , a déclaré Dominique Pauthe, le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel (Le Monde.fr). Les juges ont aussi déclaré que les carences de la Société générale ne sauraient exonérer un trader de ses devoirs professionnels et que le dossier ne permet pas de déduire que la Société générale connaissait les activités de Kerviel ou a pu le suspecter .

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le tribunal a eu la main lourde, si l'on considère que l'ex-trader de la SogGen encourait un maximum de cinq ans de prison (dont quatre ferme) et 375 000 euros d'amende. D'ailleurs, Me Metzner, l'avocat de Jérôme Kerviel avait plaidé la relaxe pour son client, ne plaidant coupable que pour l'introduction frauduleuse de données.

Après le prononcé du jugement, les parties ont dix jours pour faire appel. D'ores et déjà, Jérôme Kerviel a décidé de faire appel de sa condamnation. Il reste libre jusqu'à l'arrêt de la cour d'appel, dont la date n'a pas été fixée. Le tribunal n'a pas délivré de mandat de dépôt à l'audience.

En attendant, les réactions ne manquent de tomber en cascade depuis l'annonce du verdict. Son avocat a qualifié le jugement de totalement déraisonnable et d'invraisemblable. C'est un jugement de l'irresponsabilité d'un système contre la responsabilité d'un seul homme. Les dommages et intérêts sont tellement excessifs qu'ils ne veulent plus rien dire , a-t-il ajouté à l'AFP.

Et vous, comment réagissez-vous à cette décision de justice ?

Close