OPINION : « J’ai l’impression que les recruteurs mal élevés de 20 ans me regardent avec condescendance comme un vieux candidat »

eFC logo
Sad man again

Je suis persuadé que je ne suis pas le seul à avoir traversé un moment difficile avec les agences de recrutement pendant ma recherche d’emploi. J’ai été licencié d’une banque en octobre dernier et effectué toutes les démarches nécessaires pour me faire référencer par les organismes adéquats.

Peut-être suis-je « vieux jeu » mais il me semble que les organismes sollicités pour s’occuper des candidats devraient essayer activement de leur trouver un emploi. Maintenant, il me semble qu’ils ne se soucient que d’eux-mêmes et se contentent d’encaisser leurs commissions.

Qui, par exemple, décide que seul votre dernier emploi est valable ? J’ai une longue expérience dans l’industrie financière qui sera perdue si je change de secteur ou si je quitte le pays pour travailler à l’étranger, ce qui est en train de devenir ma seule option. J’ai adoré travailler dans le secteur de la finance et j’aurais souhaité y rester mais j’ai l’impression d’avoir été mis sur la touche.

Peut-être que mon âge a quelque chose à voir avec cela ? J’ai 51 ans. Je ne compte plus les innombrables consultants qui me regardent avec condescendance, comme si à mon âge, je ne devrais même pas songer à rechercher un emploi dans la finance. J’en ai marre que l’on me réponde « je ne sais pas » lorsque je m’entretiens avec des gens qui n’étaient même pas nés quand j’ai débuté dans ce métier.

J’ai postulé à un tas d’emplois pour lesquels je correspondais et avais une expérience appropriée. Cependant, pratiquement personne n’est revenu vers moi, pas même pour me dire « Non merci », ce qui me semble t-il est le minimum que l’on soit en droit d’attendre. Mais il semble que les bonnes manières aient disparu en matière de recrutement des services financiers.

Close