☰ Menu eFinancialCareers

2009 : dangers et opportunités

On est dans le brouillard. C’est calme. Les employeurs sont attentistes. La première des certitudes pour 2009 semble être… l’incertitude. Cependant, en regardant bien le paysage, on trouve des raisons d’espérer et des possibilités de donner un coup d’accélérateur à sa carrière.

En vogue

Fonctions financières

Dans le baromètre des perspectives d’emploi de Manpower, le secteur Activités financières, assurances et services aux entreprises est celui qui devrait progresser le plus. L’agence d’intérim annonce une prévision nette d’emploi pour ce secteur de +14 %. Une étude de Robert Half est également optimiste : dans les départements financiers, les intentions de réduire l’emploi ne sont que de 4 % en Belgique. À l’échelle de l’Europe, ce chiffre est de 7%.

Assurances

Pendant que les banques souffraient, les assurances semblent passer à travers les gouttes sans trop de dégâts. Le porte-parole d’Assuralia, la fédération qui regroupe les assureurs belges, confirme : les embauches dans notre secteur continueront en 2009.

À l’Est, du nouveau

Frédéric Vink, manager financial services chez Robert Walters, invite à mettre le cap à l’Est : L’Asie et le Moyen-Orient ont été moins touchés par la crise. À condition d’accepter de s’expatrier, il y a, à Dubai, un marché en plein développement.

Les profils IT

Ils restent indispensables pour faire tourner la machine. Chez ING par exemple, les demandes pour des profils IT seront plus importantes en 2009 qu’en 2008. Parmi les profils qui resteront autant demandés qu’en 2008 par cette banque : commerciaux, assurances et spécialistes financiers.

La pyramide des âges

L’enquête de Robert Half indique que l’attention portée au vieillissement est très faible. Seuls 8 % des personnes interrogées en Belgique se font du souci sur le vieillissement de leur entreprise. Pourtant, dans les années qui viennent, les baby-boomers quitteront leur poste pour une retraite bien méritée. La question de leur remplacement commence déjà à se poser.

En berne

Les employeurs qui attendent

Les principales banques belges devraient subir des réorganisations, des compressions de coûts, etc. C’est donc le bon moment pour contacter les profils les plus intéressants, avant que le marché ne soit inondé de candidats concernés par les réorganisations.

Les salles de marchés

Les salles de marchés notamment vont être réorganisées en 2009. Fabrice Mahieu, executive director chez Robert Walters, constate : Pendant la première moitié de l’année, les employeurs privilégieront les promotions en interne plutôt que les recrutements. Sans surprise, les spécialistes en produits structurés seront affectés à d’autres produits.

L’accord interprofessionnel

Tout était en place pour que tous les salaires augmentent de 5,1 % en 2009 et 2010 (lesoir.be). Comme tous les deux ans, l’accouchement de l’accord interprofessionnel a été long et pénible. Cette année, le Fortisgate, en emportant le gouvernement Leterme 1 sur son passage, a bloqué l’application de cet accord. L’accord interprofessionnel fera partie des nombreux dossiers sur le bureau du nouveau Premier ministre.

Les bonus

Difficile d’imaginer que les bonus liés à l’année 2008 seront du même niveau qu’en 2007. Tous les établissements n’iront sans doute pas jusqu’à imiter Credit Suisse qui a eu l’idée d’offrir des crédits concernés par la crise actuelle à ses dirigeants en guise de bonus de fin d’année (Trends.be).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici