Un trader français viré à Londres pour avoir nargué des infirmières en grève

eFC logo

Si les médias britanniques n'avaient pas relayé l'info, Romain Camus serait probablement toujours trader chez Deutsche Bank aujourd'hui. Mais en Angleterre, où le banker bashing est devenu un sport national (qui peut probablement se justifier dans ce cas précis), la tolérance zéro est de rigueur.

Get a job

Reprenons, il y a 15 jours ce spécialiste des instruments dérivés sur devises nargue des infirmières et des médecins qui manifestent contre les réductions d'effectifs au sein du NHS, en agitant un billet de 10 livres sous leur nez, en criant get a job!. Le premier à couvrir l'histoire est la chaîne britannique ITV News.

Dans la foulée, le jeune financier français, qui d'après nos informations est employé par la première banque allemande depuis 2007, est suspendu par sa hiérarchie. Puis finalement licencié, selon le Sunday Mirror.

Il nous regardait avec mépris, nous étions écoeurés, a expliqué au journal un médecin généraliste qui participait à la manifestation.

Appel à manifestation des personnels NHS pour réclamer son bonus

Le syndicat des médecins s'était officiellement insurgé contre le comportement du Français : Sans l'avidité des banquiers, l'économie ne serait pas dans un tel état, et il y aurait de bonnes chances que le NHS ne soit pas forcé de procéder à des coupes budgétaires aussi dévastatrices.

Des fonctionnaires du secteur de la santé auraient prévu d'organiser prochainement une manifestation en face de la Deutsche Bank pour réclamer que son bonus annuel de 50K soit versé à des oeuvres de charité.

Faire une donnation ?

L'appel de Christine Lagarde hier à stopper précisément le banker bashing risque d'être peu suivi après cette histoire.

Romain Camus, quant à lui, aurait quitté le week-end dernier son appartement de Kensington, d'une valeur de 650k aiment préciser les médias britanniques, pour se réfugier à Paris. Sur son profil LinkedIn, figure aujourd'hui un étrange lien Internet You can make a donation here , qui débouche sur une page PayPal... Un geste desespéré qui, pour le coup, ne manque pas d'humour. Mais qui viendra à son secours, vous ?

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close