☰ Menu eFinancialCareers

Les employés d’ABN Amro en quête de nouveaux horizons professionnels

Depuis la vente à RBS, Fortis et la Banco Santander, nombreux sont les collaborateurs d’ABN Amro à quitter le navire.

Le Groupe ING a récemment indiqué dans un communiqué que Gerbrand ter Brugge, ancien responsable des actions hollandaises et européennes d’ABN Amro, occupera le poste de responsable des actions Benelux d’ING à partir du 1eravril. La banque a également révélé l’arrivée à la même date de Maurits Duynstee, jusqu’alors managing director corporate finance d’ABN Amro, à la tête de la division corporate finance ING Pays-Bas.

Réaliste

Depuis qu’ABN Amro, la première banque des Pays-Bas dont les origines remontent à 1824, a été reprise l’été dernier par le trio de banques européennes pour la somme de 71milliards d’euros, les rumeurs de débauchage circulent à vitesse grandV. Plusieurs banquiers sont passés d’ABN Amro à ING et à Rabo Securities, confirme Kasper Pruijsen van Ebbinge, consultant Banking& Finance du Bureau de recrutement Ebbinge& Company. Mais pour lui, ces mouvements de personnel sont tout à fait normaux. Maurits Duynstee avait déjà travaillé pour ING dans le passé. Et d’ajouter: Toutefois, il se peut qu’après le paiement des bonus, les vrais départs aient lieu.

Une agitation passagère

La consultante Annelies Pruik van Yer, de Young Executive Recruitment, constate pour sa part qu’un grand nombre de fonctions dites globales ont été supprimées chez ABN Amro pour éviter les doublons avec ses repreneurs. C’est le cas, par exemple, pour le Global Head of Recruitment, mais également aux niveaux inférieurs. De plus, une série de personnes sont parties d’elles-mêmes parce qu’elles ne trouvaient pas leur place dans les changements ou les développements survenus et qu’elles ne voulaient pas attendre. Selon elle, ces spécialistes retrouveront facilement un autre job, très souvent dans d’autres banques.

Le mouvement des départs a toutes les chances de s’accélérer avec le feu vert que vient d’obtenir Fortis auprès de la Banque nationale néerlandaise (DNB, Banque centrale) de scinder ABN Amro et sa filiale de gestion de fonds ABN Amro Asset Management. Ce qui ouvre la voix à une intégration des activités asset managment des deux entités et un démantèlement des services d’ABN Amro. Selon le calendrier prévu, le partage des activités d’ABN Amro entre les trois partenaires prendra près de deux ans.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici