☰ Menu eFinancialCareers

Quand vient la fin de l’été…

La période estivale, réputée pour être calme, n’a pas vraiment d’impact sur celle des gros employeurs. Par exemple, le cycle de recrutement de Fortis Belgium, basé sur l’année académique plutôt que civile, n’implique pas un calme plat de la fin mai à la mi-septembre. Pour les jeunes, nous sommes moins présents, puisqu’ils sont soit en vacances, soit en 2ème session et que le marché leur permet de ne pas se précipiter. Mais notre activité continue, ne fût-ce qu’à l’égard des profils de spécialistes. C’est le comportement de vie de nos cibles qui peut diminuer notre rythme , prévient Catherine Dujardin, talent manager, qui constate que le volume moyen de demandes reçues est le même qu’à d’autres moments.

Au cabinet de recrutement Michael Page, Fabrice Mahieu, director des départements banking & financial services / finance / human resources, concède que la période entre la mi-juillet et la mi-août n’est certainement pas la plus favorable, très peu de personnes dans les entreprises étant joignables. Toutefois, dans le cadre d’un recrutement urgent, la disponibilité d’un candidat peut faire la différence, à compétences égales. Pas mal de nos clients lancent aussi des recrutements en juin et nous faisons avancer le processus afin de leur présenter des candidats pour la mi ou la fin août.

Prendre son sort en main

L’été est donc l’occasion de faire le bilan de ses expériences et de préparer l’avenir activement. Nos consultants ont moins de volume à traiter, donc plus de temps pour écouter et conseiller. C’est un bon moment pour s’entretenir avec nous et rédiger un CV de deux pages bien structuré et ciblé. Pour être actif et présentable à un client dès la reprise, c’est-à-dire maintenant !, poursuit Fabrice Mahieu.

Bien sûr, on peut se contenter d’être attentif aux appels du marché et de répondre aux annonces qui refleurissent jusqu’en octobre. Et/ou participer aux actions sur campus et autres événements dès la mi-septembre, qui incluent d’ailleurs de plus en plus du conseil en rédaction de CV et orientation. Toutefois, Catherine Dujardin prône aussi la proactivité : La guerre des talents existe, mais il n’est pas dit que les meilleures places soient toujours ouvertes. Les contacts spontanés ont de la valeur : une lettre de motivation bien formulée, dynamique et enthousiasmante attire toujours l’attention.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici