☰ Menu eFinancialCareers

ING sauvé par les bons résultats de la Belgique

Le bancassureur néerlandais est toujours à la peine. Pour l’ensemble de l’année 2009, ING a publié une perte nette de 935 millions d’euros, soit 200 millions de plus que celle enregistrée en 2008.

Mais cela aurait pu être bien pire sans ses activités en Belgique. ING Belgique a en effet engrangé l’an dernier un bénéfice avant impôts de €1,2 milliard, en hausse de 45% sur un an, selon le communiqué de la banque. Et ce grâce à une progression solide dans tous les métiers : banque de détail, banque en ligne et assurances.

ING Belgique échappe ainsi largement aux nécessaires économies de coûts imposées par la Commission européenne. Le groupe a effet supprimé plus de 11.300 équivalents temps plein au cours de 2009 mais a continué à recruter en Belgique pour compenser les départs naturels et départs à la retraite.

Forte des ses bons résultats, ING Belgique s’apprête à engager 735 personnes en 2010, comme en 2009. En 2008, le nombre de recrues s’était monté à un millier. Ces recrutements porteront principalement sur les profils commerciaux et spécialistes IT. Environ 80 jeunes diplômés de master doivent également être engagés.

Les professionnels éligibles à un bonus doivent s’attendre toutefois à une certaine retenue, mot d’ordre de la nouvelle politique de rémunération. Le groupe a annoncé que les bonus ne pourront pas dépasser 100 % du salaire. Parallèlement, les bonus devraient être en forte baisse pour les dirigeants (jusqu’à -71%), tout comme les salaires fixes (jusqu’à -56%).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici