☰ Menu eFinancialCareers

Les défis 2012 de Dexia Banque Belgique

300px-Dexia_logo

La nouvelle banque née du démantèlement du groupe Dexia et contrôlée par l’Etat depuis octobre 2011 ne manque pas de défis en ce début d’année. Voici quelques-uns des principaux d’entre eux que Dexia Banque Belgique (DBB) devra relever au plus vite :

Embaucher des administrateurs

Le dossier de la désignation du nouveau conseil d’administration de Dexia Banque Belgique prend du temps. Une liste de membres existe, mais le gouvernement qui a pris le contrôle de la banque peine à trancher.

Celui du président du conseil fait a priori l’unanimité : Freddy Bouckaert, pur financier réputé, issu d’Axa. Restent les autres. Un chasseur de têtes, mandaté par le gouvernement, a rendu une short-list en décembre déjà… Et depuis plus rien. Certains partis politiques aimeraient sortir de la liste avancée par ce chasseur de têtes (rtbf.be).

Diminuer les salaires des dirigeants

DBB va devoir s’affirmer comme une entité à part entière. Au parti Ecolo qui dénonçait le versement de bonus élevés versés à ses cadres supérieurs, Dexia Banque Belgique a tenu à préciser que cette polémique ne la concernait pas elle mais la maison mère (RTL.be).

Les dirigeants de la banque ont déjà renoncé à leurs bonus de 2011, mais cela ne uffira vraisemblablement pas. Les salaires des patrons des entreprises publiques belges seront « significativement diminués » dans les mois à venir, a annoncé leur ministre de tutelle, qui estime qu’ils ont atteint des niveaux « indécents » en période d’austérité généralisée (AFP).

Enrayer la baisse des dépôts

L’an dernier, DBB a vu les dépôts de ses clients sur les comptes d’épargne diminuer de quelque 10%. Cette baisse s’explique par les turbulences traversées par la banque, devenue entre-temps publique, et par le succès des bons d’Etat (Belga).

Cette baisse pourrait être compensée par les dépôts de nouveaux clients. Pour ce faire, il faudrait idéalement employer des commerciaux.

Louer les bureaux inoccupés

A la suite des réorganisations liées au démantèlement du groupe Dexia, plusieurs étages de sa tour située place Rogier seront prochainement disponibles, ce qui, combiné au plan d’optimisation en cours, permettra à la banque de mettre en location d’ici fin 2012 pas moins de 30.000 m² de bureaux.

« Grâce au concept de Mobile Work et à d’autres pistes actuellement à l’étude, telles que le renforcement du télétravail, 20 000 m² supplémentaires pourraient, le cas échéant, être également libérés à l’horizon 2014 en vue d’être offerts à la location », précise encore Jones Lang LaSalle. qui a été mandaté comme agent pour la location de ces espaces (Trends.be).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici