Seront EN BERNE en Belgique en 2012

eFC logo
Down arrow

This doesn't apply to pay

Les grandes banques belges

Fitch Ratings indique que les perspectives pour les banques belges sont « négatives » et dispose d’une perspective négative sur les notes de la plupart des grandes banques belges. Toutes les notes des grandes banques belges sont basées sur le fait qu’il y a une probabilité extrêmement élevée d’aide extérieure si nécessaire.

Toute réduction de la capacité de la Belgique à soutenir les grandes banques belges serait négative pour la note des établissements du pays, à l’exception de Fortis Banque, dont la note reflète le soutien potentiel de son actionnaire à 75%, BNP Paribas. Une baisse de la note belge serait le signal d’une capacité affaiblie de l’Etat pour soutenir ses banques et conduirait probablement à un déclassement de KBC Bank et de Dexia Banque Belgique.

Fitch estime également que les perspectives de croissance pour les banques sont susceptibles d’être limitées, compte tenu de la maturité du marché bancaire belge et des faibles perspectives économiques. Par ailleurs, les grandes banques réduisent leurs activités en se concentrant sur leurs métiers de base, ce qui réduira les recettes.

Salaires et bonus

Tous secteurs confondus, la hausse salariale prévue en 2012 pour les travailleurs belges est de 3% maximum. C’est ce qu’il ressort de l’étude annuelle de Mercer. Si les entreprises sont légèrement plus généreuses que l’année dernière, « la situation économique est encore extrêmement précaire et les prévisions sont tout sauf optimistes. La hausse salariale engendre des coûts fixes plus élevés et donc une moindre flexibilité. À plus long terme, il serait indiqué de se montrer prudent en matière de hausse salariale », conseille Manon Gerritsen, Market Business Leader Benelux, Information Product Solutions chez Mercer (Express.be).

Il ressort également de l’étude que la rémunération variable augmente à nouveau. Pour Manon Gerritsen : « En 2008, nous avons observé une très forte augmentation du nombre de travailleurs qui entraient en considération pour un bonus, appelé bonus eligibilty. En 2009, en pleine crise, une forte diminution s’est manifestée. Depuis 2009, une évolution à la hausse se manifeste toutefois à nouveau ».

Mais cela ne semble pas concerner les gros bonus. Il y a quelques semaines, KBC annonçait que les membres de sa direction renonceraient, cette année, à leur prime. En commission de la Chambre, Jean-Luc Dehaene admettait que les bonus accordés aux top managers de Dexia ne se justifiaient pas. Enfin, l’accord du gouvernement d’Elio Di Rupo prévoit une proposition de loi interdisant l’octroi de primes aux banquiers ayant eu recours au soutien de l’État (Trends.be).

Wallonie & Flandre

Pour une fois, Wallons et Flamands se retrouvent sur un même pied d’égalité. Après avoir abaissé de deux crans la note de la Belgique, l’agence de notation Moody’s vient d’abaisser les notes de crédit de la Région wallonne, de la Région flamande ainsi que de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Désormais, ces régions ont une note qui signifie qu’emprunter de l’argent leur coûtera plus cher (L’Echo.be).

Concernant les candidats en finance, c’est surtout Bruxelles qui les attire, un titulaire d’un master en finance et comptabilité ayant plus de chances de percevoir un salaire plus élevé dans la capitale belge que dans les autres régions. A Bruxelles, 40% des entreprises octroient un salaire brut de plus de 2500 euros aux jeunes titulaires de master. En Flandre, c’est le cas chez 18% des entreprises et en Wallonie chez 13% des entreprises.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close