Les étudiants belges en commerce lorgnent toujours vers la finance

eFC logo

C'est ce que révèle l'étude paneuropéenne d'Universum 2007. Banques mais aussi cabinets d'audit et de conseil continuent de séduire les étudiants.

En Belgique, 748 étudiants ingénieurs et en commerce en dernière année, répartis entre huit universités et hautes écoles ont répondu à cette étude annuelle sur les secteurs et entreprises préférés de ces futurs postulants.

Les ingénieurs ne sont que 4% à marquer leur préférence pour la banque d'investissement, la 1re branche financière qu'ils citent. Celle-ci, avec 23%, constitue en revanche le deuxième choix chez les étudiants en écoles de commerce, juste derrière le management consulting (32%). Elle coiffe d'1% le secteur du marketing. Les autres secteurs de la finance font également bonne figure : la banque privée et l'audit/comptabilité/fiscalité sont 4èmes ex-aequo (17%). La banque commerciale (14%) talonne les biens de consommation (15%).

Banques : ING s'échappe

ING, 10ème l'an passé, effectue un bond remarquable pour atteindre la 1re place. Le groupe est suivi par Unilever et Deloitte. Autre institution bancaire du top 10 : la BCE, qui passe de la 8ème à la 4ème place.

Il faut ensuite attendre les 14ème et 29ème rangs avec JP Morgan et Deutsche Bank, tandis que Credit Suisse et BNP Paribas sont 35ème et 37ème. La forte progression des banques d'investissement est généralisée en Europe. Cela correspond à la réalité, puisque ces groupes ont recruté de jeunes diplômés. Ils ont aussi beaucoup communiqué , estime Abdou Ziat, Country Manager France d'Universum.

L'absence dans le top 50 des autres grands noms locaux comme Fortis, KBC ou encore Dexia, s'explique par la méthodologie appliquée : une liste identique de 100 entreprises (avec possibilité d'ajout spontané) était présentée à travers l'Europe, dont ils ne faisaient pas partie. Chez les ingénieurs, seules ING (32ème) et la BCE (41ème) sont représentées dans le top 50.

Conseil et audit, valeurs sûres

Alors que Deloitte, 4ème en 2006, décroche la médaille de bronze, l'intérêt pour les autres grands cabinets est toujours là : PwC est 6ème (5ème en 2006), Ernst & Young 10ème (15ème en 2006), KPMG 19ème (18ème en 2006). Accenture améliore fortement son score, passant de la 25ème place à la 12ème (et de la 26ème à la 13ème chez les ingénieurs). Certains groupes ont vraiment accentué leurs actions de communication car ils ont et auront besoin de jeunes diplômés , commente encore Abdou Ziat.

Close