Macron reconduit son opération séduction auprès des patrons des BFI américaines... sur fonds de crise des gilets jaunes

eFC logo
Staircase of the castle of Versailles

Les fastes du Château de Versailles en pleine crise des gilets jaunes : un choix judicieux ?

A l'occasion du sommet Choose France ! qui se tient lundi au château de Versailles pour la deuxième année consécutive, certains patrons des plus grandes banques d'investissement anglo-saxonnes comme Jamie Dimon, CEO de JP Morgan, ont fait le déplacement, la veille même de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos (auquel le président Macron ne participera pas en raison d'un agenda chargé).

En tout, ce sont 120 patrons de multinationales et une trentaine de chefs d’entreprises françaises (dont Jean-Laurent Bonnafé, DG de BNP Paribas) qui participeront à des rencontres bilatérales, façon « speed dating », avec 26 ministres du gouvernement mobilisés pour l'occasion ainsi que des « pitchs » sur les transformations sociales et économiques du pays, les opportunités créées après le Brexit ou l’intelligence artificielle (IA). Enfin, le président de la République clôturera la cérémonie lors d’un dîner.

Changement d'ambiance

En pleine crise des gilets jaunes, le choix du château de Versailles peut surprendre. « Nous accueillons des personnalités économiques du monde entier et ce lieu emblématique est connu de tous à travers le monde, explique l’Élysée. Et puis, nous avions à cœur de bien installer ce rendez-vous pour démontrer que la France reste très attractive pour les investisseurs. »

« L'ambiance a changé. Totalement. Les patrons qui passeront à Paris sur la route de Davos auront en tête les images de Paris saccagé, en proie aux émeutiers », explique Marc Fiorentino, ancien trader et éditorialiste pour le site MonFinancier.com. « Ils auront en tête les "yellow vests". Ils auront en tête la volonté du "peuple" de punir les riches, les aisés, les entreprises qui gagnent trop d'argent. Choose France? Pas sûr non ».

Pour le syndicat CGT, cette rencontre au château de Versailles constitue une «ultime provocation» de la part d'Emmanuel Macron. De leur côté, certains Gilets jaunes ont appelé sur Facebook à une manifestation devant le château de Versailles à partir de 17h, au moment où Emmanuel Macron doit s'y rendre. Ambiance.

Quoi de neuf depuis un an ?

Les échanges ayant lieu à huis-clos, généralement rien ne filtre de ce genre d’événements. Si l'an dernier avait été l'occasion pour le gouvernement français d'annoncer de nouvelles mesures (ex : exonération temporaire d'affiliation aux régimes de retraite pour les cadres impatriés) afin d'améliorer l'attractivité de la France et de la place financière de Paris, notamment  dans le contexte notamment du Brexit, cette fois-ci ce sera surtout l’occasion de "faire de la pédagogie" auprès des groupes étrangers pour expliquer ces réformes.

Et accessoirement de tester les dégâts sur l’image de la France à l’étranger. Cela dit, certains préfèrent relativiser. « Attentats, grèves à répétition et 'french bashing' dans certains tabloïds anglo-saxons sont autant d'éléments qui auraient pu dissuader les financiers de la City de venir à Paris et pourtant il n'en a rien été jusqu'à présent », rappelle dans nos colonnes un recruteur en finance pour qui la capitale française reste malgré tout une destination de choix.

Depuis son accession à l’Élysée, Emmanuel Macron a d'ailleurs reçu à plusieurs reprises de grands groupes internationaux pour les convaincre d'investir dans l'Hexagone. En décembre dernier, il a convié à Paris une quarantaine de géants du capital-risque qui tous ont fait le déplacement malgré les manifestations à Paris. « S'ils sont venus c'est que les mesures que nous avons prises il y a 18 mois portent leurs fruits », avait alors précisé Benjamin Grivaux, porte-parole du gouvernement. Suite au prochain épisode...

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close