Crise des talents : la confirmation par les chiffres

eFC logo

L'étude de Robert Half International confirme la pénurie de candidats expérimentés en comptabilité et en finance. L'adhésion à la culture d'entreprise demeure clé en Belgique.

Papy-boom, secteur lui-même en pleine croissance, petitesse du marché, on connaît la chanson : les candidats manquent. Le Global Financial Employment Monitor réalisée par Robert Half International auprès de 5.000 directeurs des ressources humaines et directeurs financiers interrogées dans 17 pays*, on constate que 56% des DRH ou directeurs financiers interrogés affirment connaître des difficultés à trouver le candidat répondant aux qualifications adéquates. En Belgique, seulement 50% des sondés répondent dans ce sens. Les profils les plus difficiles à recruter en Belgique sont les suivants : niveau executive , comptabilité générale, analyse financière, support opérationnel.

En termes de rétention du personnel, les répondants belges se soucient là aussi un peu moins de voir leurs meilleurs éléments (top managers) les quitter pour d'autres opportunités plus favorables : ils sont 40%, contre 43% en moyenne.

Les répondants belges ne sont pas moins inquiets que les autres, modère Annick Rombouts, Senior Regional Director Benelux. Ces pourcentages sont vraiment élevés, notamment par rapport à la même étude réalisée il y a deux ans. Ils confirment ce que nous ressentons lors de nos contacts avec la clientèle .

Prendre son temps...

Pour les entreprises implantées en Belgique, cela se traduit par des processus de recrutement allongés. Trouver la perle rare prend plus de temps qu'ailleurs : 9 semaines pour les cadres, 6 semaines pour les employés. Soit, dans les deux cas, 1 semaine de plus que la moyenne mondiale.

Ici, la procédure comporte pas moins de 3 interviews, ce qui est communément appliqué pour les managers partout dans le monde, mais pas pour les employés (moyenne mondiale à 2 entrevues). La raison ? En Belgique, la personnalité du candidat doit vraiment coller avec la culture de l'entreprise et de l'équipe. Dès lors, 3 entrevues me semble assez logique , commente Annick Rombouts, Senior Regional Director Benelux.

Ainsi, la vitesse de recrutement, qui demeure une exigence cruciale dans la mesure où un candidat de haut-vol a généralement plusieurs offres entre les mains, pourrait être le talon d'Achille des recruteurs belges.

Compétences légales

Comme partout ailleurs, les candidats les plus prisés sont ceux qui maîtrisent les matières liées à la conformité ( compliance ), c'est-à-dire la vérification et le respect des dispositions réglementaires et contractuelles. Toutefois, le bagage juridique est beaucoup plus apprécié ici qu'ailleurs : 50% des répondants estiment que ce type de connaissance est important, contre 30% au niveau mondial.

*Australie, Belgique, Canada, France, République Tchèque, Allemagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Nouvelle Zélande, Espagne, Suisse, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close