Les astuces d'un étudiant en finance pour se démarquer auprès des recruteurs...

eFC logo
Student-idea

Les étudiants en finance peuvent bien sûr se démarquer par la notoriété internationale d'une grande école de commerce (type HEC, Essec, Edhec...) ou d'ingénieur (Polytechnique, Mines....) dont ils sont issus, mais pas seulement.

A ce sujet, nous nous sommes entretenus avec Charles Henri Boileau, un étudiant en finance afin qu'il nous dévoile quelle était sa stratégie pour se démarquer des autres étudiants, notamment auprès des recruteurs.

Préparer un double master

Déjà titulaire d'un Master 2 en Finance à l'IAE de Bretagne Occidentale qu'il a obtenu cette année, Charles Henri Boileau a décidé de préparer un deuxième master 2 d'Ingénierie économique et financière à l'Université de Rennes I. Une stratégie de plus en plus adoptée par les étudiants en finance et qui peut s'avérer payante aux yeux des recruteurs.

« Certaines doubles compétences viendront booster tant les salaires que les perspectives d’évolution », reconnaît ainsi Marie-Hélène Agard, directrice des recrutements sur les métiers de la Banque chez Page Personnel. Et de souligner à ce sujet que « les profils spécialisés en IT & Maths sont très appréciés ». Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire....

Effectuer un stage dans une petite structure

Après avoir fait un stage de 5 mois entre avril et août 2017 chez BNP Paribas comme conseiller spécialisé épargne, prévoyance et immobilier, Charles Henri Boileau a décidé de rejoindre en septembre 2017 une structure de taille plus modeste, Federal Finance Gestion, pour y effectuer un stage comme assistant gestion Overlay (en alternance) puis comme assistant gérant actions depuis septembre 2018.

« Dans les petites structures, il règne souvent une bonne ambiance et l'on vous confie généralement plus de responsabilités. Dans le cadre de mon stage, je peux dire que j'assiste VRAIMENT le gérant actions », explique-t-il. Parmi les tâches opérationnelles qu'il s'est vu confier on peut citer le contrôle des valorisations des fonds et des reporting, la participation aux roll de la couverture, la recherche de nouvelles stratégies d'optimisation de la couverture, l'élaboration des procédures de gestion ou bien la création et l'automatisation de fichiers. Qui dit mieux ?

Publier un mémoire sur un sujet d'actu

Dans le cadre de son premier Master2 à l'IAE de Bretagne Occidentale, Charles Henri Boileau a publié un mémoire de recherche sur la blockchain intitulé "La blockchain une technologie disruptive, promettant de nombreuses transformations dans l'économie, notamment dans l'Asset Management". « Il toujours intéressant de se pencher sur les nouvelles technologies même si ces dernières ne font pas forcément partie du cursus », précise-t-il.

« Depuis quelques années, le mémoire de fin d’études s’est transformé en une nouvelle clé pour trouver un job plus facilement. Souvent négligée, elle permet d’ouvrir la porte de nombreux experts et de bénéficier ensuite de leurs réseaux », rappelle dans nos colonnes Alban Jarry, spécialiste du numérique. « Magnifique opportunité d’accélérer une recherche, peu d’étudiants utilisent cette arme pour communiquer plus efficacement ».

Participer à un concours en finance

Enfin, toujours dans le cadre de son Master 2 à l'IAE de Bretagne Occidentale, Charles Henri Boileau a participé l'an dernier à la première édition du championnat Inter écoles-universités d'allocation d'actifs Liliane et y participera une nouvelle fois, sachant que la deuxième edition a débuté le 12 novembre et qu'elle se déroulera sur les cinq prochains mois et réunira près de 300 étudiants issus d'une vingtaine d'écoles et d'universités (contre 250 étudiants de 15 écoles l'an dernier) notamment sous l'égide de deux acteurs majeurs de la gestion d'actifs (Franklin Templeton Investments et M&G Investments) et de Quantalys comme partenaire données.

Charles Henri et l'équipe de 4 étudiants de l'IAE Brest dont il était le capitaine sont sortis grands vainqueurs de l'édition de l'an dernier, plusieurs fois récompensés pour leur gestion performante et maîtrisée. Un exploit qu'il compte bien récidiver cette année. « Ce concours nous permet de comprendre le marché de façon ludique », relève-t-il. Son conseil aux autres participants ? « Faire beaucoup de veille économique et s'intéresser à l'actualité et pas seulement aux marchés. Et surtout savoir sortir à temps d'un placement avant de tout perdre ! ». A bon entendeur...

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : phototechno / gettyimages

A lire aussi…

Close