Les jobs bancaires les plus en vogue à Londres ne sont pas ceux auxquels vous pensez...

eFC logo
Brexit analyst jobs

Jadis, les jobs les plus populaires dans le secteur bancaire et financier étaient des postes d'investissement dans des fonds de private equity et des emplois de gestion de portefeuille dans les hedge funds. Plus maintenant. Aujourd'hui, certains des postes les plus en vogue sont ceux liés au Brexit et à sa préparation.

C'est en tout cas ce que suggèrent les chiffres de notre CV-thèque. Au cours des trois derniers mois, quatre jobs parmi les plus populaires à Londres en termes de candidatures concernaient des postes liés aux préparatifs du Brexit - et la plupart des six autres concernaient des postes de gestion de projet susceptibles d'être focalisés sur le Brexit.

C'est un changement radical par rapport au passé. Une analyse similaire pour le premier trimestre 2017 montrait que les postes qui généraient le plus de candidatures étaient ceux d'analysts et de traders de hedge funds ou d'analysts de fonds de fonds de private equity. Aujourd'hui, en comparaison, les emplois les plus populaires ont des appellations comme 'Front office business analyst, Brexit programme' ou « Business analyst, Brexit books and trade readiness ». Plus de 2 000 personnes ont postulé à de tels postes sur trois mois, au détriment des fonds de private equity.

Pas difficile de comprendre pourquoi les emplois liés au Brexit sont si populaires - rarement il y a eu une telle opportunité pour une telle exposition critique au business sur une période aussi courte. Jayaram Subramanyam, responsable du Brexit EMEA chez Wells Fargo Securities à Londres, décrit la portée du poste sur son profil LinkedIn : il doit mettre en œuvre un business model crédible après le Brexit et, pour ce faire, travailler avec le front, le middle et le back office, et assurer la liaison avec les lobbies externes et les cabinets d'avocats.

C'est pareil ailleurs. Goldman Sachs propose actuellement un job de 'market structure transition' en lien avec le Brexit, qui précise que cela impliquera de travailler avec «le responsable de la division des ventes, du trading, des strats ». Pour un professionnel des opérations et de la réglementation qui cherche à faire son nid, le Brexit constitue un cadeau unique en son genre.

Les juniors sont bien conscients de cela : « Il y a des emplois extraordinaires liés au Brexit », affirme un junior J.P. Morgan. « Vous pouvez élaborer des stratégies à travers l'entreprise en travaillant avec tous les desks – du front au back : ce ne sont pas des emplois générateurs de revenus, mais ils sont très, très intéressants ».

LinkedIn suggère qu'il y a plus de 3.000 personnes qui travaillent sur les programmes Brexit dans les banques et les sociétés de services financiers dans le monde, dont 2.000 au Royaume-Uni. Beaucoup sont des sous-traitants qui travaillaient auparavant sur des réglementations telles que MiFID II et gagnent actuellement entre 550 et 750 £ (600 et 850 €) par jour. D'autres sont des employés à temps plein passés de projets de réglementation vers des postes de niche liés au Brexit.

Barclays, par exemple, a des data analysts travaillant sur un «programme européen de réaction au référendum», et un certain Renee McTavish a pour job de communiquer sur le Brexit aux employés et au monde extérieur. La plupart des banques ont des spécialistes internes qui traitent de la question complexe de la migration d'actifs liée au Brexit.

La prépondérance et la popularité des emplois liés au Brexit intervient alors que le cabinet de recrutement Morgan McKinley montre que les emplois et les candidats en finance à Londres disparaissent. Le mois dernier, Morgan McKinley a calculé que les nouveaux emplois en finance à Londres étaient en baisse de 29% par rapport à juin 2017; les nouveaux candidats étaient en baisse de 35% sur la même période. Les recruteurs londoniens et les demandeurs d'emploi doivent donc espérer que le Brexit soit un processus long et fastidieux : alors que les autres emplois diminuent, il y a beaucoup à faire pour comprendre ce qui va advenir et les candidats désireux de le faire ne manquent pas !

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit Photo : coldsnowstorm/gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close