Intérêt croissant des expérimentés pour les cabinets d’audit

eFC logo
Financial advisor with clients

Le cabinet international d’étude et de conseil Universum spécialisé dans la marque employeur vient de publier pour la 4ème année consécutive les résultats de son enquête annuelle Expérimentés 2018 menée auprès de 10.167 cadres, anciens diplômés des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs en France - d’une moyenne d’âge de 33 ans.

L'étude souligne l'intérêt croissant des expérimentés pour les cabinets de conseil et d'audit, qui, pour la plupart, développent aussi des activités de conseil. Le secteur attire pourtant historiquement davantage les étudiants (8% des étudiants se rêvent consultants) et jeunes diplômés des écoles de commerce et d'ingénieurs pour qui il offre une belle référence sur le CV et un salaire compétitif,

Le secteur est ensuite délaissé après quelques années d’expérience pour d'autres secteurs offrant un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Ainsi, seuls 4% des jeunes cadres travaillent réellement dans les entreprises du secteur Conseil en Stratégie et Management, et 2% des plus expérimentés.

Les Big Four ont une carte à jouer

Mais les choses sont peut-être en train de changer. Tout comme les banques, les cabinet d'audit offrent des salaires compétitifs, un élément clé pour les expérimentés, mais surtout proposent de plus en plus de flexibilité, de conditions de travail innovantes, d’avantages...

La progression des cabinets d'audit est très nette au sein des profils 'business'. Elle est en revanche en dents de scie pour les ingénieurs : KPMG par exemple gagne des places grâce à une présence et une communication forte sur les réseaux sociaux quand EY perd 28 places. Des marges de progression sont donc encore possibles pour toucher davantage les cadres ingénieurs.

Sachant que les cadres les plus expérimentés ont construit leur carrière dans une entreprise qui leur offre des opportunités que plus celle-ci est grande, plus ces opportunités sont nombreuses, les Big Four ont donc un bel avenir devant eux en terme d'attractivité des cadres expérimentés, ces profils étant généralement « trop chers » pour les startups.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : gettyimages

A lire aussi…

Close