Les entretiens sur les hedge funds quantitatifs et comment les surmonter...

eFC logo
quant hedge fund interview

Dirk Bester, ça vous dit quelque chose ? Ce 'quant' titulaire d'un doctorat en conception algorithmique bayésienne a rédigé un guide détaillé des entretiens quantitatifs des banques, qu'il a publié sur Github. Il s'avère que Dirk Bester n'est pas seulement la bonne personne à qui s'adresser lorsque vous recherchez des conseils sur les entretiens en banque : il est également la référence lorsque vous passez un entretien pour un hedge fund quantitatif étant donné qu'il a passé sept entretiens dans ce domaine au cours des quatre dernières années.

Même si les entretiens avec les hedge funds et les banques ont des points communs, Dirk Bester explique qu'il y a quelques choses à savoir avant de passer un entretien pour un poste de quant dans le buy-side...

1. Les hedge funds quants sont davantage susceptibles de vous tester avant de vous interviewer

À mesure que les sites comme Hackerrank gagnent en popularité, les tests de pré-entretien deviennent de plus en plus fréquents dans les banques d'investissement. Cependant, alors que les banques n'ont commencé à le faire que récemment, Dirk Bester affirme que les fonds le font depuis un moment et sont beaucoup plus zélés à ce sujet.

« Quand je passais des entretiens il y a quatre ans, certains hedge funds m'ont incité à passer un examen avant de m'interviewer », explique-t-il. « On m'a donné un problème à résoudre dans un délai d'une semaine : il s'agissait de statistiques spatiales, et ils voulaient une description détaillée de la solution ».

Aujourd’hui, les hedge funds sont davantage susceptibles de demander aux candidats de faire un exercice de programmation avant même de s'entretenir avec vous. « Leurs questions se concentrent principalement sur les algorithmes de la théorie des graphes, mais ils vous demanderont parfois aussi de résoudre numériquement un casse-tête (par exemple, utiliser l'échantillonnage de Monte Carlo pour résoudre le problème du Stick Breaking) ».

2. Les hedge funds quants sont bien plus rigoureux pour poser des questions sur votre CV

Avant de vous lancer dans un entretien quant, Dirk Bester dit que vous devez connaître par cœur votre CV. « Les hedge funds (et les banques dignes de ce nom) vous poseront des questions précises sur des éléments de votre CV », explique-t-il. « Si vous parlez de statistiques spatiales, elles vous poseront des questions sur la comparaison de modèles et les processus gaussiens (des choses que vous avez sûrement rencontrées dans les statistiques spatiales, à moins que vous ne les utilisiez simplement comme du verbiage dans votre CV). la dernière fois que vous avez dû concevoir de telles statistiques et pourquoi ».

3. Les hedge fund quants vous poseront des questions qui ressemblent à des casse-têtes, mais ne le sont pas...

Dirk Bester rapporte que les hedge funds quants aiment les questions d'étude de cas. Ceux-ci ressemblent à des casse-tête mais sont plus spécifiques. « Par exemple, si vous avez une série temporelle multivariée, ils vous demanderont de traiter le grand nombre de paramètres dans la matrice de covariance : quels sont les problèmes qui pourraient en résulter, comment peuvent-ils être résolus ? »

4. Les hedge funds quants (comme les banques) sont remplis de « casse-têtes » subtils que vous devez dépasser...

Les hedge funds et les banques adorent leurs casse-têtes, dont la plupart sont réputés dans l'industrie financière. Dirk Bester explique que les banques et les fonds emploient des casse-têtes subtils, souvent à des rangs seniors, et qu'ils peuvent « élaborer pendant leur sommeil des casse-tête sur la loi de Bayes ». Si vous voulez les impressionner, vous devrez vous aussi maîtriser ces casse-têtes.

Cependant, le véritable succès ne repose pas seulement sur l'apprentissage par cœur. Dirk Bester dit que beaucoup de gens qui ont maîtrisé les casse-têtes n'ont aucune idée quant à la façon de répondre à des questions comme : 'Quelle est la différence entre un bayésien et un fréquentiste ?'

« Les hedge funds s'éloignent des casse-tête à la vanille », ajoute-t-il. « Ils optent plutôt pour des questions qui vous permettent de mesurer la profondeur des connaissances d'un candidat. Ceci est beaucoup plus difficile à faire, et il leur faut un interviewer pour vraiment penser à ce qu'ils veulent tester, et comment ils veulent le tester ».

« Car après tout l'entretien est aussi une compétence qui doit être développée. Ce n'est pas aussi simple que de choisir des tas de questions dans les livres et de s'attendre à ce qu'un candidat récite la réponse comme un perroquet. Lorsque j'ai passé des entretiens l'an dernier, j'ai eu le sentiment que certaines équipes avaient davantage réfléchi au genre de questions qu'ils posaient », conclut Dirk Bester.

A lire aussi…

Close
Loading...