Quelques situations cocasses vécues par les jeunes diplômés en entretien d’embauche...

eFC logo
Stressfull Business Meeting with Boss

Les petites maladresses n’empêchent pas les grandes carrières. Et après tout, il vaut mieux en rire !

Reconnu pour sa marque employeur dynamique et décalée, Mazars innove encore une fois avec une campagne de recrutement 100% vidéo sur Instagram, l’une des plateformes préférées des millenials. Les Instagrammeurs, plutôt habitués à des publicités BtoC, pourront vivre une expérience fun et originale sur une thématique peu abordée sur la plateforme : l’entretien d’embauche.

Pour ce faire, 45 collaborateurs du cabinet de conseil et d'audit ont accepté d’être les comédiens de 10 vidéos pour illustrer des situations cocasses vécues par les jeunes diplômés en entretien d’embauche, et dans lesquelles chacun peut se retrouver. La série sera diffusée à raison de 2 épisodes par semaine pendant 7 semaines à partir du 12 avril 2018.

Une vision humaine du recrutement

L’entretien d’embauche est encore un passage obligé pour tous les candidats qui souhaitent rejoindre une entreprise. Pour les jeunes diplômés, qui débutent dans l’exercice, ce face-à-face est souvent source de stress. A travers cette série vidéo, Mazars souhaite montrer que le potentiel et la personnalité des candidats comptent plus qu’une petite maladresse.

« Nous ne nous arrêtons pas aux détails qui pourraient éliminer des candidats à potentiel sur des critères qui n’ont pas de fond », explique Olivia de Faÿ, directrice Talent Acquisition & Employer Branding chez Mazars. « Nos collaborateurs sont tous passés par là et ont peut-être commis quelques maladresses. Cela ne les a pas empêchés de devenir des professionnels accomplis, experts dans leur domaine, de construire une carrière et d’y développer leur employabilité ».

Si vous voulez rejoindre Mazars, sachez que le cabinet recrute 1.050 candidats sur l'année fiscale 2017-2018 parmi lesquels 700 CDI (dont 65% de jeunes diplômés) et 350 stagiaires & alternants pour les métiers suivants : audit financier, audit IT, conseil, advisory comptable, transactions services, actuariat et fiscalité.

Crédit photo : jhorrocks / gettyimages

A lire aussi…

Close