Égalité salariale homme-femme : qu'en est-il dans les BFI françaises ?

eFC logo
woman in formal clothes is going up

A l'occasion de la Journée de l'égalité salariale (ou Equal Pay Day) ce lundi 26 mars, nous nous sommes penchés sur les pratiques de rémunérations des grandes banques en fonction du sexe. Force est de constater que les disparités salariales peuvent parfois être importantes.

D'après un rapport publié ce mois-ci par Reuters, le géant britannique HSBC admet un écart salarial de 59% (et un écart moyen de bonus de 86%). A titre de comparaison, l'écart est de 38,3 % à Londres (et 64,6% pour l'écart des bonus) dans la filiale londonienne de BNP Paribas.

Et qu'en est-il dans l'Hexagone ? « Nous remarquons que les banquiers sont payés près de 30% de plus que les femmes sur le seul salaire ; quant aux bonus en moyenne, l’écart se creuse à 60% », rappelle Alice Leguay, confondatrice et CMO chez le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com, sur la base des derniers chiffres disponibles.

Faire progresser la mixité

Un écart principalement dû à la présence moindre de femmes aux postes de direction, précise BNP Päribas. Car si la banque compte 53% de collaboratrices, seulement 27% de ses 2.000 principaux managers sont des femmes (contre moins de 10% il y a plus de 10 ans), certains métiers comme le Global Markets sont historiquement à dominante masculine.

Ce sont aussi des métiers où l'on trouve les rémunérations parmi les plus élevées. C'est pourquoi BNP Paribas s'est par exemple fixé comme objectif de faire en sorte que plus de 40% de femmes puissent être représentées au sein des programmes « Graduate & Talent » des activités de marché sur une période de trois ans.

« Il ne s’agit pas de faire des "concessions" sur les compétences, mais d’être transparent et réaliser un suivi précis de nos nouveaux engagements », explique Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général de BNP Paribas.

La finance, un monde d’hommes ?

Les autres banques françaises sont aujourd'hui dans la même dynamique. Natixis a ainsi développé des programmes de développement  pour favoriser la nomination de femmes aux postes à responsabilités.

Les parcours « Progresser au féminin » et « Réussir sa carrière au féminin » donnent aux participantes des pistes pour construire un projet professionnel motivant, affirmer leurs ambitions et développer leur leadership. À ce jour, elles sont plus de 350 femmes a avoir suivi ces parcours.

Alors, la finance, un monde d’hommes ? Bien sûr que non ! Les femmes elles aussi ont leur place dans les métiers de la finance, et notamment en salle de marché comme le prouvent dans la vidéo ci-dessous les témoignages d'Aurélie et Anouck, respectivement trader fixed income et risk manager equity chez Natixis :

Crédit photo : ismagilov / gettyimages

A lire aussi…

Close