☰ Menu eFinancialCareers

Zoom sur les responsables du développement de la stratégie fintech dans les banques…

Future of financial technology internet interface concept

Vous voulez absolument travailler dans la fintech ? Vous pouvez bien sûr monter votre propre société fintech comme l’ont fait avant vous de nombreux professionnels de la banque. Mais vous pouvez également désormais travailler dans la fintech… tout en restant chez votre employeur actuel.

En effet, nombreux sont les établissements bancaires qui développent en interne des stratégies fintech, aboutissant parfois à des prises de participations directes dans des startups financières à l’instar de Crédit Agricole CIB qui début février a réalisé son premier investissement en capital dans une fintech.

Encore vous faut-il savoir quels sont les postes qui y mènent. A ce propos, le cabinet de conseil et d’audit KPMG a publié pour la première fois une étude réalisée auprès de 160 institutions financières, à travers 36 pays – dont la France – sur leur approche des Fintech. Résultat : les institutions interrogées déclarent pleinement intégrer ces nouveaux acteurs à leur stratégie de développement.

CEO, CDO, CIO…

Ainsi, 88 % des institutions interrogées déclarent avoir une stratégie Fintech en place ou en cours de développement. Dans le secteur bancaire, la moitié des entreprises sondées ont une stratégie Fintech déjà mise en œuvre. Afin de conduire ces changements stratégiques, ce sont les directions générales (DG) qui sont les plus mobilisées.

Portée au plus haut niveau des décisions stratégiques, cette thématique traduit l’importance accrue accordée aux fintechs par les institutions financières. L’intégration de celles-ci relève ainsi pour 30% de la responsabilité des CEO eux-mêmes, qui ancrent ces nouvelles problématiques dans une stratégie de long-terme, tout en bénéficiant du leadership indispensable à la conduite du changement dans l’ensemble de leurs équipes.

Mais les CEO ne sont pas les seuls impliqués, loin s’en faut. « Pour saisir le maximum d’opportunités liées aux Fintech, les banques doivent désormais considérer l’innovation comme une activité courante, en l’intégrant à tous les niveaux de leurs organisations », analyse Fabrice Odent, Associé KPMG, responsable des activités Financial Services.

Au delà des grades, tous les métiers de la banque sont susceptibles de fournir des responsables de la stratégie fintech. Ainsi, chez ING, c’est Benoît Legrand qui a occupé plusieurs postes de responsabilités dans les activités d’Investment Banking, de Marketing et de Vente aux particuliers dans le groupe avant d’être directeur général d’ING Direct France qui a été nommé en octobre 2015 ‘Head of Fintech’ du groupe ING.

Chez BNP Paribas CIB, c’est Matthieu Garnier, un banquier d’investissement spécialisé dans les dérivés actions qui a effectué toute sa carrière dans le service Equities & Derivatives où il a successivement été ingénieur financier, program manager, structuteur puis responsable du développement stratégique mondial qui occupe le poste de Global Head of Fintech & Research depuis juillet 2016.

Plus récemment, en mai 2017, c’est encore un « banquier maison », Didier Ardouin, qui a été nommé à la tête de la start-up fintech du Crédit Mutuel Arkéa. Celui-ci a d’abord été directeur d’agences au Crédit Mutuel puis directeur général de fédération au Crédit Mutuel avant de prendre la responsabilité du projet « Nouvelle Vague » intégré au plan stratégique « Arkéa 2020 » du Crédit Mutuel Arkéa.

Autant de parcours inspirants si vous aussi de votre côté ambitionnez de devenir un jour « Monsieur Fintech » (ou « Madame Fintech ») au sein de l’établissement bancaire dans lequel vous travaillez actuellement.


Crédit photo : Mikko Lemola / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici