La recherche quantitative au coeur de la stratégie des banques d'investissement

eFC logo
Businessman found a treasure

Société Générale Cross Asset Research, le département de recherche de la banque d’investissement et de financement (SG CIB), a annoncé mardi le regroupement au sein d’une équipe intégrée de recherche quantitative des experts en recherche quantitative action et multi-actifs, ETF et indicielle.

Le groupe de recherche quantitative est dirigé par Andrew Lapthorne et son adjointe Sandrine Ungari. L’équipe comprend la recherche quantitative Action, qui reste dirigée par Andrew Lapthorne, en complément de son nouveau rôle au sein du groupe. Basé à Londres, il est rattaché à Brigitte Richard-Hidden, responsable mondiale de la recherche SGCIB.

La recherche quantitative multi-actifs sera quant à elle dirigée par Sandrine Ungari nommée responsable de la recherche quantitative multi-actifs en complément de ses nouvelles fonctions d’adjointe du groupe et basée à Londres. Enfin , la recherche ETF sera toujours conduite par Sebastien Lemaire depuis Paris et la recherche indicielle par John Carson, qui est basé à Londres.

Une expertise forte

« Tout en respectant ces différents domaines d’expertise, cette nouvelle organisation en un service intégré va nous permettre de renforcer notre offre pour nos clients », a déclaré Brigitte Richard-Hidden. Il faut dire que Société Générale Cross Asset Research propose des expertises fortes en recherche quantitative, ETF et indicielle. Dans le dernier classement Extel 2017, la banque s’est classé N°1 dans la catégorie « Analyse indicielle » ainsi que dans la catégorie Recherche quantitative.

Bien entendu, la SocGen n'est pas la seule banque à se pencher sur la recherche quantitative. Les banques françaises tissent depuis longtemps des liens étroits avec les chercheurs en finance quantitative. Ainsi, depuis 2007, BNP Paribas a mis sur pied FiQuant, tandis que Natixis soutient - via sa fondation dédiée - la recherche dans le domaine des mathématiques financières : finance des marchés, actuariat et assurance, gestion de portefeuille, gestion des risques, économétrie, finance statistique, valorisation et couverture de produits financiers et d’assurance complexes.

Qui plus est, la recherche quantitative ne concerne pas que le secteur de la banque d'investissement. Les banques de détail s'y intéressent également de près, à l'instar de BPCE dont l’Inspection générale recherche des jeunes diplômés pour ses corps d’audit informatique et quantitatif. Sans oublier l'industrie de la gestion d'actifs, comme par exemple La Française Investment Solutions (LFIS) qui a étoffé son équipe Recherche Quantitative et Développement. Bref, ce n'est pas le choix qui manque....

Crédit photo : Stockfinland / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close