RETOUR D'EXPÉRIENCE : « Ce que j’ai appris à l’école de la Fintech... »

eFC logo
Wakeupmontmartre

Wake Up est désormais installé en plein cœur de Paris, au 41 rue du Faubourg Montmartre dans le 9ème

« J’ai participé au programme Wake-Up, l’école de la Fintech, saison #3. En cours d’affinage de mon orientation professionnelle, je cherchais à suivre un programme dédié Fintech, mais l’offre pléthorique ne correspondait jamais totalement à mes attentes : certains trop longs dans la durée, d’autres 100% online, à contrario du physique mais à l’autre bout du monde, ou encore simplement opportunistes en surfant sur l’euphorie Fintech, moyennant un coût délirant.

Wake-Up, pour le coup, répondait totalement à mes attentes sur le papier. Alors promesses tenues ?

Du concret, pas de blabla

Tout l’intérêt de cette formation réside dans son format : 6 sessions, le samedi court et pratique, des profs entrepreneurs ou collaborateurs du secteur (pitch de la société, focus sur un sujet particulier, présentation de leur rôle, échange transparent entre les élèves et les intervenants, où les questions professionnelles et personnelles fusent, jusqu’à parfois obtenir des scoops !

A cela viennnent s'ajouter des challenges hebdomadaires : plancher en individuel ou collectif, sur des problématiques soulevées par des entrepreneurs (ex: discours sales pour une néobanque B2B en cours de lancement) ; un peu de coding, en s’initiant au Html notamment ; travailler son image online, à commencer par les photos et Twitter ; et plusieurs autres choses surprenantes et bienvenues: méditation, écrire sa nécrologie, etc.

Appréhender l’esprit start-up

Le sujet est particulièrement bien abordé, depuis la création de la société jusqu’à l’exit, en passant par le quotidien avec les équipes internes, la relation avec les associés, la gestion des levées de fonds, etc. On se rend vite compte que la réalité est tout autre que le monde des bisounours vendu par la presse. De quoi convertir tout le monde au développement personnel et au yoga !

Comprendre les enjeux du secteur Fintech

Encore une fois, on traite tous les domaines de la Fintech, des néobanques aux robo-advisors, en passant par les fournisseurs de solutions de paiements, les solutions alternatives de financement, l’assurance. Bref, on comprend vite pourquoi et comment la Tech et l’UX ont révolutionné la Finance malgré la surveillance du régulateur. Personnellement, une jolie surprise avec la controversée Blockchain, le jour et la nuit quand elle est expliquée et vulgarisée par des experts.

Accès au réseau Fintech, du moins en France

L’écosystème Fintech est finalement assez petit, tout le monde s’y connait et il peut être relativement difficile de côtoyer ces personnes. Wake-Up est le pied dans la porte entre-ouverte du secteur.

Une aventure humaine

Je commencerai par la rencontre avec les autres élèves, en provenance d’horizons différents (banques, ESN, industrie, etc.), de métiers différents (tradeurs, chef de projets, chargés de comptes, DAF, en recherche d'emploi, etc.), mais avec comme point commun la volonté de donner du sens à sa vie, à sa carrière en Finance. Une vraie émulsion, une bonne ambiance et des échanges enrichissants.

Enfin, Anaïs Raoux et Sébastien Sors, jeunes fondateurs de Wake-Up, totalement légitimes par leur statut d’entrepreneur, leur parcours, leur passion pour l’éducation alternative ainsi que la Fintech. Un grand merci pour leur authenticité, positive mental attitude, disponibilité et bienveillance sans borne.

En conclusion, vous l’aurez compris, je suis ravi par cette nouvelle expérience et la recommande chaudement. Je regrette que ce soit déjà terminé, mais nous faisons à présent partie d’une nouvelle communauté ! ».

L'auteur :

Christopher

Suivez Christopher Larrondo sur Twitter et Linkedin

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close