A quoi ressemblera votre bonus 2017 ? Voici les premières tendances en provenance des banques U.S.

eFC logo
Bonuses banks

Nous n'en sommes encore qu'aux préludes. En effet, jusqu'à présent, peu de banques ont annoncé leurs bonus au titre de l'année 2017 et les réactions sont mitigées concernant ceux qui les ont déjà reçus. Une chose est certaine cependant : les banques américaines qui annoncent en ce moment leurs bonus seront plus généreuses que leurs concurrentes européennes qui dévoileront leurs bonus un peu plus tard.

Seules Morgan Stanley et Citi ont pour l'instant annoncé leurs bonus. Morgan Stanley l'a fait la semaine dernière, et Citi ce mercredi, avant ceux de J.P. Morgan et Goldman Sachs d'ici la fin de la semaine, puis Bank of America au début de la semaine prochaine.

L'heure est globalement à la satisfaction dans les divisions de banque d'investissement (IBD), où les enveloppes de bonus chez Morgan Stanley et Citi sont supposées avoir augmenté respectivement de 8% et 9%. Ce qui n'est guère surprenant : chez Citi, les revenus d'IBD (M&A, ECM et DCM) ont augmenté de 20% l'an dernier. Sur les marchés de capitaux propres (ECM) en particulier, les revenus de Citi sont en hausse de 68% en 2017.

« Les professionnels des M&A ont de quoi être satisfaits. Les bonus sont en phase avec les attentes et je n'ai pas connu le rush habituel de gens frustrés », explique sous couvert d'anonymat un chasseur de tête spécialisé dans les M&A. « Tout est plutôt positif », concède un autre chasseur de têtes qui intervient sur les marchés de capitaux, ajoutant que si les bonus sont généralement en hausse, il existe encore des gens qui ont été payés de 30% à 40% de moins. « Tout est de plus en plus axé sur la performance », précise-t-il. « J'ai vu un MD chez Morgan Stanley gagner 2 millions de dollars et un autre qui occupait les mêmes fonctions gagner 800 k$. Et nous continuons à voir des bonus des MD's réalloués en faveur des vice-presidents et des associates qui représentent le gros des recrutements ».

Bien que les banquiers d'investissement soient généralement satisfaits, il n'en va pas de même pour ceux du fixed income, où les choses sont plus nuancées. Morgan Stanley n'a pas encore communiqué ses résultats annuels 2017 (ils sortent ce jeudi), mais sur les neuf premiers mois de l'année, les revenus de trading et de vente fixed income de la banque sont restés stables comparés à ses concurrentes américaines où ils ont plongé. Après plusieurs années de bonus médiocres, certains s'attendaient enfin à être bien payés chez Morgan Stanley. Néanmoins, Cela ne semble pas être le cas.

« Les gens sont satisfaits chez Morgan Stanley, mais de mon point de vue, ils sont toujours moins bien payés que dans les autres banques - surtout quand on regarde ce que les gens ont reçu à Citi », rapporte un chasseur de têtes s'exprimant sous couvert d'anonymat. « Beaucoup de gens chez Morgan Stanley ont bien performé en termes de revenus et s'attendaient à être payés en conséquence, mais leur bonus n'a pas bougé », affirme un autre chasseur de têtes fixed income.

« La rémunération a été légèrement en hausse sur les desks de crédit chez Morgan Stanley, mais sans plus », indique un chasseur de têtes crédit. Le responsable fixed income d'un cabinet de recrutement londonien affirme que les activités fixed income de Morgan Stanley ont bien payé, mais seulement « par rapport aux mauvaises rémunérations de l'an dernier et des années précédentes ». Un autre recruteur dit que les vendeurs de chez Morgan Stanley ont simplement vu les compteurs être remis à zéro.

C'est donc chez Citi que les bonus fixed income semblent avoir été les meilleurs jusqu'à présent, en particulier dans le trading. « Les traders de Citi semblent avoir été bien payés – les vendeurs un peu moins  », reconnaît un chasseur de têtes fixed income. Reste à savoir à quoi ressemble un salaire élevé chez Citi. « Il y a des traders chez Citi qui ont reçu 7% de leur P&L », assure-t-il.

Sur les marchés actions, les chasseurs de tête disent que Citi a payé malgré sa mystérieuse perte de 130 millions de dollars du fait d'un évènement exceptionnel survenu avec un client. « Les meilleures personnes là-bas touchent 15% de plus que l'année dernière », explique un chasseur de têtes actions. « Les seniors des activités actions Citi sont conscients que les gens pourraient partir pour Morgan Stanley ou J.P. Morgan ». Chez Morgan Stanley, dans les métiers actions, les bonus sont compris entre 0% et 10%, et exceptionnellement jusqu'à 20%.

La grande question est maintenant combien vont payer J.P.Morgan et Goldman Sachs, sachant que J.P. Morgan gérerait 'prudemment' les attentes en matière de bonus. Chez Goldman, certains craignent que toutes les embauches effectuées l'année dernière n'aient réduit l'enveloppe des bonus au détriment du personnel déjà en poste.

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close