Les rémunérations auxquelles vous attendre en 2018 dans la BFI et la finance-comptabilité

eFC logo
Golden 2018 New Year on Euro bills

Le cabinet de recrutement international Robert Walters a publié ce mercredi sa nouvelle étude de rémunération annuelle Salary Survey 2018 Europe sur la base de près de 500.000 entretiens menés auprès de cadres du monde entier (dont 50.000 pour la France), tous secteurs confondus, afin de connaître leur salaire et le montant auquel ils accepteraient de changer de poste.

Résultat des courses : « 2017 a été une excellente année pour les recrutements et les salaires des cadres », indique Antoine Morgaut, CEO Europe et Amérique Latine de Robert Walters. « Pour ces même cadres, 2018 représente l’année idéale pour changer de job ou renégocier son salaire ». Dans la banque, les prétentions des candidats oscillent entre 4 % et 6 %, tandis que dans les cabinets de conseil, 42 % sont en veille active et attendent des rémunérations en hausse de 4 % à 10 %.

« La croissance économique et l'activité de recrutement soutenue devraient se poursuivre, la demande d'innovateurs au niveau senior demeurant forte », précise dans l'étude Coralie Rachet, managing director France chez Robert Walters. « Cependant, malgré l'augmentation de la confiance des candidats, les employeurs auront toujours faire face aux pénuries de compétences, en particulier dans les domaines à forte demande tels que l''IT et la conformité ».

Voici donc ci-dessous les prévisions de rémunération des différents métiers de la banque, de la finance d’entreprise et de la comptabilité, sachant que les chiffres retenus ne tiennent pas compte des rémunérations variables (primes, bonus..).

Crédit photo : Ravitaliy / gettyimages

A lire aussi…

Close