☰ Menu eFinancialCareers

Voici les jobs qui paient le mieux les jeunes diplômés et les formations pour y parvenir…

dollar rain

Vous êtes fraîchement diplômé et voulez savoir quels sont les jobs qui paient le mieux ? Le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com a passé au crible les salaires de 1.140 jeunes diplômés en France afin de savoir quels étaient les packages de rémunération les plus attractifs

Sans surprise, les résultats montrent que c’est dans la banque-finance que l’on trouve les jobs les plus rémunérateurs. Dans L’Hexagone, ce sont les traders qui raflent la mise, devant les professionnels des M&A et du private equity. A noter qu’au Royaume-Uni, dans une étude comparable menée auprès de 1.950 diplômés, les traders arrivent derrière les “quants”, les structureurs, les vendeurs institutionnels et les professionnels des M&A et Leveraged Finance.

Si les emplois “traditionnels” tels que la conformité et le conseil en stratégie figurent en bonne place dans le classement, d’autres jobs ont gagné en popularité avec la montée en puissance des entreprises technologiques, comme par exemple les business analysts. Cela dit, même si les entreprises technologiques proposent des salaires à six chiffres pour attirer les étudiants les plus brillants, le secteur financier demeure aujourd’hui encore l’option la plus la plus sûre pour les diplômés qui visent des packages de rémunération substantiels tout au long de leur carrière.

Cela dit, les choses pourraient évoluer rapidement. « Avec la forte croissance de la demande de compétences en data et digital par les employeurs de toutes les industries, de nouveaux emplois sont en train d’émerger et viennent concurrencer les formations classiques en finance », constate Alice Leguay, co-fondatrice et CMO chez Emolument. « Et nous ne voyons pas de raison pour que cette tendance s’arrête. Les banques peuvent très bien décider d’augmenter les rémunérations des jeunes diplômés, même cela ne réussira pas à endiguer la fuite des jeunes diplômés de la finance vers la technologie ».

Le Master Finance, un “must” en France

A chaque job son cursus. Si les emplois d’analysts quantitatifs (‘quants’) exigent un solide bagage technique et scientifique, ceux liés à la réglementation un robuste background juridique, et les jobs de conseil en stratégie une formation pointue en management, tous les autres jobs figurant dans le classement peuvent être accessibles depuis un Master Finance (d’une grande école de préférence cela va sans dire).

Une spécificité là encore bien française puisque de l’autre côté de la Manche, il est possible pour un jeune diplômé de devenir vendeur institutionnel avec un simple niveau Bachelor et toucher un package de 58.000 £ (soit l’équivalent de 65.500 euros bonus compris). Qui dit mieux ?


Crédits photo : ismagilov / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici