☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « Mes amis ont quitté la banque. J’ai fait le choix d’y rester »

Career happiness or happy customer concept

J’ai passé 18 ans dans la banque. J’ai été managing director chez Goldman Sachs et j’ai beaucoup changé de jobs. En quinze ans, j’ai changé d’emploi six fois. Mes amis ont abandonné la finance et moi, je suis toujours là !

Pourquoi sont-ils partis ? Eh bien, alors que je débutais ma carrière dans la banque en 1999, nombre d’entre eux ont démissionné juste après le 11 septembre. Ils n’aimaient pas ce qu’était devenu New York à l’époque. Puis, en 2002, d’autres amis sont partis en pleine récession. Et puis encore en 2008, et en 2011, et en 2016. Certains sont partis volontairement. D’autres pas. À chaque fois, je suis resté.

Ne vous méprenez pas : j’ai pensé à quitter la banque à maintes reprises. Je me tenais prêt à partir. J’ai été déstabilisé par des marchés difficiles, de mauvais patrons, et j’ai littéralement été poignardé dans le dos par des collègues. A chaque fois, j’ai pris sur moi.

Je me suis toujours dit que cela n’était pas de mon fait et faisait partie du jeu : le monde de la banque est tout simplement difficile. Rien à voir avec mes compétences, mes capacités, mon professionnalisme. Le succès exige de la persévérance, ne laissez pas l’environnement vous déprimer.

Trop de gens pensent que réussir dans la banque se résume à faire du bruit, être tactique et dans les petits souliers de son patron. Beaucoup d’autres pensent qu’il s’agit d’être techniquement compétent. Ce n’est ni l’un ni l’autre : réussir et survivre dans le secteur bancaire, c’est être résilient, adaptable, curieux et surtout avoir une carapace.

La résilience vient avec votre énergie et votre confiance en soi – et est donc liée au cuir dont vous êtes constitué. Si vous êtes dans le secteur bancaire, vous êtes probablement très compétitif, mais vous n’avez pas toujours besoin de gagner. Parfois, vous avez juste besoin de rester dans le jeu. Ne visez pas toujours la performance absolue Ménagez-vous. Prenez le temps pour votre famille, les amis, l’exercice et la méditation. Partagez vos problèmes avec d’autres.

Et puis, parce que la banque change rapidement, inutile d’espérer un emploi à vie. Le job que vous faites aujourd’hui peut très bien disparaître dans 10 ans. Je ne connais personne qui a commencé avec moi en 1999 et qui fait le travail. Si vous voulez survivre, vous devez regarder les tendances et profiter des opportunités. L’adaptation signifie passer du buy-side au sell-side, de la banque d’investissement à la vente et au trading, de la recherche à la technologie.

D’où l’intérêt d’être curieux. Vous n’apprendrez rien de ce qui se passe en dehors de votre bulle si vous ne continuez pas à vous informer. Vous devez lire attentivement, continuez à parler aux collègues de la banque qui ne travaillent pas dans votre domaine d’activité : demandez-leur ce qu’ils font, comment ils évoluent, ce qu’ils pensent de l’avenir.

Enfin, si vous voulez exceller, vous devez rester humble. Vous travaillez peut-être dur. Vous faites peut-être beaucoup d’argent, mais il y a une foule de choses que vous ne savez pas. Si vous voulez rester dans la banque pendant que tout le monde s’en va, vous devez apprendre tout cela très rapidement.

WilowWallStreet est le pseudonyme d’un ancien managing director de Goldman Sachs, auteur du blog What I Learnt on Wall Street


Crédit photo : adrian825 / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici