Je suis MD en banque d'investissement et voici comment je tente de remonter le moral de mes troupes pour Noël...

eFC logo
Exhausted banking

Ce fut une année difficile. Alors que l'année 2017 se termine, la trêve des confiseurs vient à point nommé. Cette période de l'année peut être épuisante pour tout le monde, mais dans le secteur bancaire, cela est encore plus vrai. Les fins d'années engendrent une pression pour atteindre les objectifs. Les évaluations doivent être complétées et les bonus alloués. Au lieu de ralentir, c'est plutôt l'accélération.

Cependant, l'épuisement hivernal dans la banque n'est pas qu'une question de charge de travail. Comme la nuit tombe tôt, les gens ont tendance à réfléchir sur leur vie. Trop souvent, il semble que financiers finissent par se sentir inutiles. La crise financière et ses répercussions ont pesé sur notre motivation : nous autres banquiers sommes encore vilipendés et devons toujours justifier notre existence. La société ne nous aime pas, c'est ainsi. Nous sommes tous passés par là.

En même temps, nous devons travailler plus dur qu'auparavant avec une progression de carrière moins structurée. Je suis dans cette industrie depuis près de trois décennies et ce n'était pas comme ça avant. Depuis la crise, l'accent a été mis sur la lutte contre les incendies, la mise en place de nouvelles réglementations et la volonté de nous immuniser contre la prochaine éruption. Tout le monde travaille à fond. Les coûts ont été réduits et le développement de carrière s'en ressent.

Je sais que beaucoup d'entre vous se sentent délaissés et déçus. Beaucoup d'entre vous n'ont pas été en mesure de développer leur carrière comme ils l'entendaient lorsqu'ils ont débuté dans cette industrie. Vous vous sentez coincés et ne savez pas quoi faire d'autre. Vous pourriez penser que vous n'avez aucune alternative. C'est le problème le plus tabou dans la banque aujourd'hui.

Bien que tout cela puisse sembler un peu sombre, il y a pourtant des choses que vous pouvez vous dire pour améliorer les choses ! La vie n'est pas prévisible : votre carrière ne s'est peut-être pas déroulée comme vous l'espériez, mais si vous travaillez en finance, vous êtes très chanceux. Qui plus est, en travaillant dans la banque, vous remplissez également une fonction sociale précieuse qui a été négligée dans le discours sur la crise. Il y a trois ressources limitées en économie : le travail, le capital et la terre. Si quelqu'un veut créer quelque chose, ils auront besoin d'au moins deux de ces ressources. Les banques fournissent le capital. C'est notre rôle : nous sommes parmi les "créateurs" !!!

Enfin, Noël est l'occasion de se reposer et de réfléchir. En tant qu'employé d'une grande banque d'investissement, vous faites quelque chose de précieux. Rappelez-vous ceci et utilisez-le comme un mantra pour augmenter votre estime de soi et votre résilience pour l'année à venir ! Soyez reconnaissant pour tout ce que vous avez. Reposez-vous bien et à l'année prochaine !

Roland Smith est le pseudonyme d'un managing director (MD) responsable des activités de trading de produits dérivés d'une banque européenne.

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close