☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « Vous vous mettez à dos les meilleurs recruteurs en finance… à vos risques et périls »

top finance recruiters

Vous les aimez ou les haïssez. Quand vous travaillez dans la finance, les recruteurs qui vous appellent régulièrement (la régularité dépend de la popularité de votre secteur) sont soit une nuisance, soit la meilleure chose qui puisse arriver. Trop de gens les considèrent comme une nuisance. C’est à la fois malavisé et dangereux.

Personnellement, j’aime les recruteurs. Je pense qu’ils sont vraiment utiles et représentent une partie importante de l’écosystème.

Voici pourquoi je pense cela : les recruteurs sont comme des traders. Leur travail consiste à effectuer des transactions. Ils essaient de vous vendre le job et de vous vendre à l’entreprise susceptible de vous embaucher. Ils sont dans le business du courtage du capital humain. Ils sont payés s’ils arrivent à convaincre deux parties qui ne se connaissent pas ou ne se font pas confiance de faire affaire. Certes, ils ne comprennent souvent pas le job offert ou ne vous comprennent pas, mais là n’est pas le problème.

En effet, vous ne devriez pas considérer les recruteurs comme des experts de votre domaine. Ni être frustré quand ils ne savent pas tout de votre marché. Vous devez les considérer comme des sources de liquidités dans un marché du travail illiquide et comme des sources d’informations sur le marché de l’emploi. D’où l’intérêt de ne pas s’aliéner les recruteurs, surtout les meilleurs d’entre eux qui peuvent constituer un atout pour votre carrière.

Chaque fois qu’un recruteur appelle, c’est l’occasion pour vous d’en apprendre davantage sur les va- et-vient qui ont lieu dans votre domaine – autrement dit qui recrute, qui licencie, combien les autres sont-ils payés ? Vous devez vous préparer avec des questions relatives à cela. Les réponses sont véritablement précieuses : elles vous informent si vous êtes mal payé ou non, si vous pouvez décrocher un meilleur job avec de plus grandes perspectives de carrière, et où les gens sont épanouis ou ne le sont pas.

Si vous jouez le jeu des chasseurs de têtes, ils abattront beaucoup de travail pour vous. Ils peuvent agir comme s’ils étaient votre équipe de vente, vos agents sur le terrain. Vous devez faire en sorte qu’ils s’intéressent à vous en leur racontant plein de choses agréables, originales, lucratives que vous êtes en train de faire et à quel point votre entreprise actuelle vous apprécie. Ensuite, vous les laissez faire..

Si vous avez bien fait votre travail, ils reviendront vers vous avec une poignée de bons emplois en un rien de temps. Vous voyez, le marché du capital humain dans la finance a toujours été et continuera d’être un marché opaque et illiquide. Il est difficile de savoir où se trouvent les opportunités et de savoir qui est un bon employeur et qui est un bon employé. C’est ce que font les chasseurs de têtes.

Par conséquent, la pire chose que vous puissiez faire est d’envoyer promener les chasseurs de têtes. Vous montrer brusque, impoli et dénigrant. J’ai vu des gens faire cela et croyez-moi, les choses n’ont pas bien marché pour eux. Bien sûr, tous les chasseurs de têtes ne sont pas bons. Tout comme dans n’importe quelle autre industrie, il y a beaucoup de gens qui sont là pour faire de l’argent facile.Votre travail consiste à séparer le bon grain de l’ivraie. Découvrez ceux qui en valent la peine.

Vous pouvez reconnaître facilement les meilleurs car ils ont généralement au moins cinq à dix ans d’expérience et connaissent bien leur marché. Toutefois, vous ne devez pas balayer d’un revers de main l’idée que le chasseur de têtes junior d’aujourd’hui ne sera pas une star du recrutement de demain. En règle générale, soyez poli mais ferme avec tous les recruteurs qui vous appellent, et ne claquez jamais la porte aux meilleurs. Ils feront votre carrière – ou la briseront.

WilowWallStreet est le pseudonyme d’un ancien managing director de Goldman Sachs, auteur du blog What I Learnt on Wall Street.


Photo credit: Alone by  Nicolas Bran is licensed under CC BY 2.0.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici