☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : « De nombreux cabinets, quelle que soit leur taille, ont beaucoup de difficultés à recruter… »

Jean-Luc Flabeau

Jean-Luc Flabeau

En France, le marché de l’expertise comptable, ce sont un peu plus de 20.000 professionnels qui emploient, dans leurs cabinets, 130.000 collaborateurs. Petit tour d’horizon du marché de l’emploi et des perspectives de carrière de la profession avec Jean-Luc Flabeau* qui, en septembre dernier, a été élu président de la Fédération nationale des Experts-Comptables et Commissaires aux comptes de France (ECF).

Quelle analyse conjoncturelle faites-vous du secteur ?

L’activité des cabinets d’expertise comptable et audit présente une corrélation étroite avec la conjoncture économique : l’économie française (et mondiale) est aujourd’hui plus robuste que ces dernières années et les perspectives de croissance sont meilleures. L’activité des professionnels du chiffre s’est donc logiquement accélérée au cours de la période 2016/17. Et aujourd’hui, comme c’est très souvent le cas en période de reprise économique, de nombreux cabinets, quelle que soit leur taille, ont beaucoup de difficultés à recruter et assouvir leurs besoins de postes.

En terme de carrière, y a-t-il d’autres pistes que les Big Four ?

Il n’y a pas que les grands réseaux internationaux qui offrent aujourd’hui des perspectives de carrière intéressantes, même si les  « agents recruteurs » de ces cabinets sont très présents auprès de toutes les écoles de commerce ! Une étude récente faisait ressortir que les critères de sélection d’un poste en cabinet étaient en premier le contenu du poste proposé et, en deuxième position, le climat social.

De nombreux cabinets libéraux, de taille petite ou intermédiaire, sont en réelle capacité de pouvoir répondre à ces deux principaux critères plébiscités par les candidats. Il leur est certainement plus facile d’offrir des évolutions de carrière sur plusieurs années que leurs grands concurrents, chez lesquels le taux de rotation est plus fort et les perspectives de carrière plus court-termistes.

Votre point de vue sur l’évolution et la transformation des cabinets d’audit et d’expertise comptable ?

Notre profession a un défi majeur à relever : l’irruption du digital chez nos clients doit déclencher des organisations organisationnelles majeures dans nos cabinets d’expertise comptable et d’audit. Avec des besoins importants en matière de conseil et d’accompagnement. Nos confrères devront tout d’abord former une partie de  leurs équipes à de nouvelles expertises, qui se substitueront naturellement à certaines missions traditionnelles qui seront de plus en plus automatisées.

Mais, en plus, la palette des profils qui seront recherchés dans les toutes prochaines années par tous les cabinets, petits, moyens et plus grands, sera beaucoup plus large qu’aujourd’hui : nous aurons de plus en plus besoin dans nos rangs de spécialistes en marketing et communication, de spécialistes en système d’information et organisation de l’outil informatique, de responsables RH, etc. Les cabinets ne pourront réussir correctement cette mutation que s’ils investissent sur ces fonctions support.

* Diplômé d’Expertise-comptable – Commissaire aux comptes (1992), Jean-Luc Flabeau, 54 ans, a débuté sa carrière en 1985 au sein du cabinet Fideliance. Il préside aujourd’hui ce cabinet qui regroupe plus de 200 personnes. Il est, depuis 2012, Vice-Président du réseau Crowe Horwath en France.

Élu pendant 6 ans à la CRCC Paris, de 2006 à 2012, et 4 ans au Conseil National de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC), de 2008 à 2012, membre du bureau national de la CNCC de 2015 à 2016, membre du bureau national ECF et président de la Commission CAC qu’il a créée il y a 4 ans, Jean-Luc Flabeau s’implique fortement dans les travaux de ces instances professionnelles, notamment sur la réforme européenne de l’audit en tant que membre de la Commission Réglementation et Prospective au sein de la CNCC depuis 2011.

Réélu le 1er janvier 2017 en qualité de Président de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Paris, il avait été élu une première fois à ce poste en janvier 2015. Il a quitté ses fonctions en septembre 2017 pour se consacrer à son nouveau mandat en tant que président de la fédération nationale ECF qui regroupe 24 syndicats régionaux d’Experts-comptables et de Commissaires aux comptes.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici