Mixité dans le capital investissement : pas un vain mot !

eFC logo
Colleagues at business meeting in conference room

Les femmes représentent désormais 40% des effectifs des sociétés de gestion

Deloitte et l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) ont publié ce lundi les résultats de leur étude sur la mixité dans le capital-investissement en 2016. Conduite auprès des investisseurs en capital membres de l’AFIC, l’étude dresse un panorama complet de la mixité au sein de la profession en France : composition des équipes, promotions, embauches, politiques de recrutement.

« Le questionnaire support de cette analyse a été administré auprès d’un panel de 203 membres actifs de l’AFIC et a généré un taux de participation de 50%, contre 40% l’an dernier », indique Claire Deguerry, associée Financial Advisory chez Deloitte. « Mais plus que le nombre, c'est le poids que représentent les répondants qui est important, à savoir 66% des investissements réalisés entre 2008-2016 et 69% des investissements réalisés en 2016 par l’ensemble des membres de l’AFIC ».

Féminisation progressive

« Principal constat de l'étude : les équipes d’investissement continuent de se féminiser : en 2016, les femmes représentaient 23% des équipes d’investissement contre 17% en 2010, soit une hausse de 6 points en six ans », analyse Alexandra Dupont, présidente du Club AFIC avec Elles et directrice associée de Raise. « Un autre point très encourageant est la féminisation régulière des grades les plus expérimentés puisque 24% des Directeurs de Participations sont des femmes, contre 22% en 2015 et 16% en 2010 », précise Claire Deguerry.

Une bonne nouvelle quand on sait que la proportion de femmes décroit progressivement au fur et à mesure qu’elles progressent dans la hiérarchie. Elles représentent près d’un tiers (31%) de l’effectif des Chargés d’affaires/Analystes, un pourcentage de 7 points supérieur à celui du niveau de Directeur de Participations (24%). Au-delà du poste de Chargé d’affaires, la mixité est faible. Les hommes représentent respectivement 76%, 85% et 85% des effectifs aux grades de Directeur de Participations, d’Associé et Membre du Directoire/Comité Exécutif.

Afic1

Concernant la promotion au sein des équipes d’investissement en 2016, tous grades confondus, 20% des promus sont des femmes, et il y a autant de femmes que d’hommes à être promu (10%). Du côté des recrutements, la proportion de femmes qui rejoignent des équipes d’investissement est en légère baisse (24% contre 26% en 2015) ; à noter que 27% des Analystes/Chargés d’Affaires et 22,6% des Directeurs de Participations recrutés sont des femmes.

Objectifs de mixité en progression

« Autre fait marquant : plus de la moitié des répondants (57%) déclarent privilégier la mixité à niveau de compétences et qualités égales, en hausse de 4 points par rapport à 2015 et 18 points par rapport à 2011 », poursuit Alexandra Dupont. Et pour cause : la mixité est perçue comme un facteur d’amélioration de l’évaluation du risque (56% des répondants), un élément ayant des répercussions positives sur l’excellence organisationnelle (76%), la gestion des conflits (58%) et constitue une source d’amélioration à la prise de décision (52%).

D'après l'enquête, la proportion de femmes au sein des Comités Exécutifs est de 15% dans le capital investissement en France, encore loin derrière les 41,6% dans le SBF120 selon les derniers chiffres de l’observatoire international de la gouvernance des sociétés cotées Ethics & Boards. « Cela montre en tout cas l'efficacité des politiques en matière de mixité comme la loi Copé-Zimmermann (qui oblige les grandes entreprises et ETI à compter au moins 40% de femmes dans leurs conseils d'administration) », relève Alexandra Dupont.

Pour finir, l'étude révèle que 53% des sociétés de gestion sont prêtes à participer à un événement visant à promouvoir la mixité, soit une hausse de 5% par rapport à 2015. Elles sont, enfin, 51% à déclarer encourager les femmes à participer à la promotion de la mixité et 55% à estimer qu’une telle mobilisation est utile pour la profession.

Cultiver l'effet réseau

« Le conseil que je pourrais donner à une jeune femme désireuse de rejoindre le capital investissement et d'y faire carrière est de rejoindre un réseau comme le nôtre, 100% féminin, qui organise chaque année plusieurs événements de networking et de réflexion sur la féminisation de nos métiers / autour de personnalités engagées », conclut Alexandra Dupont qui, dans la vidéo ci-dessous, présente les principales missions de cette instance dédiée à la promotion de la mixité dans le capital-investissement.

Crédit photo : FangXiaNuo / gettyimages

A lire aussi…

Close