Conseil aux banquiers de Londres mutés en Europe

eFC logo
Conseil aux banquiers de Londres mutés en Europe

D’ici à janvier, plusieurs centaines de sales en poste dans les banques de Londres recevront l’ordre de partir sur le continent. L’an prochain, ce sera le tour des traders et structureurs. Si vous en faites partie, vous n’en avez sans doute pas la moindre envie. Mais quand on vous le demandera, vous n’aurez qu’une seule option : faire vos bagages et récupérer vos billets.

Ce n’est pas la première fois que les effectifs londoniens sont appelés à bouger. Personne ne voulait aller à Canary Wharf en 1994, mais tout le monde l’a fait. Pourquoi ? Parce que c’était la volonté de nos employeurs.

La banque n’est pas un secteur où l’on peut se prévaloir d’une dispense spéciale fondée sur les seules préférences personnelles, et si vous n’en êtes pas encore convaincu, le réveil risque d’être brutal. Les banques sont dirigées par les hommes d’affaires les plus inflexibles qui soient : peu leur importe que vous ne vouliez pas suivre. Ceux qui refusent seront simplement licenciés et remplacés.

Ce sera dur au début, mais cela s’arrangera avec le temps. Quand j’ai été transféré à Canary Wharf en 1994, ce n’était rien d’autre qu’un désert : pas de boutiques, aucun équipement, pas de transports. Il fallait venir en voiture ou en taxi, et cela pouvait prendre des heures – au sens strict du terme. La ligne DLR desservant l’est de Londres et le quartier des docks n’existait pas, et la Jubilee Line ne venait pas encore jusque-là. J’ai dû déménager pour me rapprocher de mon travail, c’était ingérable autrement. Nous détestions cet endroit.

A l’époque, les banques se mettaient en quatre pour nous soutenir dans le cadre de ces transferts. Le manque d’infrastructures à proximité immédiate du nouveau site impliquait de tout organiser sur place : médecins, infirmières, crèches, laveries, cireurs de chaussures, pause-café ; il y avait tout au bureau. Nous étions bien payés, avec des avantages appréciables, comme l’autorisation de passer ce que nous voulions en notes de frais pendant l’année – y compris une voiture si nécessaire, et les montants étaient déduits de nos bonus en fin d’année.

Les choses ont changé depuis. La probabilité de décrocher un énorme package de relocalisation en partant à Paris ou Francfort en 2021 est incertaine, mais cela ne dépend pas de vous, et changer de lieu de travail à la demande de votre employeur est tout simplement normal dans ce secteur. Vous n’êtes que le dernier d’une longue liste à en passer par là.

Si vous ne voulez pas partir, nul doute que les banques auront un plan B ; elles sont TOUJOURS préparées au pire avec les employés difficiles. Si vous refusez d’aller sur le continent, ils donneront votre poste à des locaux. Et s’il n’y a pas de locaux pour prendre votre place, votre ambitieux junior s’en chargera…

Avec le temps, les centres financiers de l’Union Européenne évolueront aussi pour devenir plus attrayants. Dans les cinq ans qui ont suivi notre arrivée, Canary Wharf a totalement changé : la ligne DLR a été créée, le London City Airport s’est imposé, la Jubilee Line a été prolongée. L’évolution de Canary Wharf a convaincu encore plus de banques (Barclays, HSBC, BofA) d’investir et avec cette deuxième vague, le quartier a vraiment décollé. Attendez-vous à la même chose en Europe, et ne sacrifiez pas votre carrière au risque de vous retrouver laissé pour compte à Londres.

Arjan Ben est un pseudonyme

Crédit photo : Christopher Rusev sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...